Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Accueil de « Des Cow-boys »

Des Cow-boys

+ d'infos sur le texte de Sandrine Roche
mise en espace Sandrine Roche

:Présentation

Des cow-boys s’amuse à transposer dans notre société les codes du western. Une bande d’enfants, un groupe d’adolescents et un quatuor d’adultes jouent à la loi du plus fort. Il s’agit de parler de l’autre, l’étranger, l’autrement. Que devient on lorsqu’on est expulsé de son propre corps ? Lorsque nos mots, nos pensées, nos mouvements ne nous appartiennent plus, mais répondent au diktat d’un monde qui nous échappe ? Que devient on lorsque, sorti de son trou, on se découvre étranger à soi-même ? Texte écrit en résidence à la Chartreuse de Villeneuve-lès-Avignon

Après une mise en voix présentée à Théâtre Ouvert dans le cadre de FTO #1 le 20 novembre 2014, puis un laboratoire de création en mai 2015 à Théâtre Ouvert, « Des cow-boys » reprend sa chevauchée en résidence à La Paillette (Rennes) du 4 au 14 janvier 2016.

Des Cow-boys est publié aux Éditions Théâtrales (2015)

"L’envie de travailler sur Des cow-boys est née de la série de règlements de compte marseillais dont j’ai été le témoin médiatique en 2012. J’écoutais ce qui se passait, lisait les comptes rendus de la presse…

Un western s’est rapidement imposé ; un espace où le plus fort fait la loi ; où la loi dépend de l’argent : où l’argent créé le monde… J’ai ensuite beaucoup voyagé, sur le territoire français, dans les campagnes et dans les villes, puis plus loin. J’ai observé les corps, les attitudes, les regards; j’ai étudié avec soin le vocabulaire en fonction des espaces, des âges, des contextes … Je me suis intéressée de très près à ce que représentait l’inconnu, l’autre, l’ailleurs, l’étranger. A ce que représentait notre vivre ensemble.

Et j’ai décidé de travailler sur le contenu du texte d’abord en regardant et en écoutant des gens. En discutant ensemble de notre « être ou ne pas être » cow-boys.

J’ai ainsi mis en place pendant deux ans des espaces de travail, de réflexions et de rencontres avec des publics divers; autant de matériaux à partir desquels écrire mon texte. Un projet très ludique, qui consistait d’abord tout simplement à jouer aux cow-boys et aux indiens, puis à s’amuser peu à peu à transposer accessoires et situations dans notre quotidien, nos vies. Nous avons proposé trois créations de plateau, soit quatre possibilités d’exprimer ce que le mot cow-boy signifiait aujourd’hui pour un groupe d’adultes, d’enfants et des adolescents.

Nous avons beaucoup parlé de la société, de l’actualité, de l’avenir. Nous avons évoqué nos rêves, nos grandes peurs. Ensemble, nous avons essayé de déterminer où se trouvait l’ouest, qui étaient les indiens, ce que voulait dire conquérir… Je suis partie en résidence d’écriture avec toute cette matière. Des cow-boys s’inscrit dans une série de pièces consacrées à la jeunesse et ses préoccupations. Elle fait suite à Neuf petites filles en 2011, et Ravie, adaptation très libre de La Chèvre de Mr Seguin en 2012.

Ce sont des pièces au sein lesquelles j’essaie de décortiquer l'évolution de l'individu de l’enfance jusqu'à l'âge adulte ; des pièces qui me permettent de « zoomer » sur l’individu dans son passage de l'enfance à la maturité. Qui me permettent de mieux comprendre le monde dans lequel nous vivons."

Sandrine Roche

imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Déjà abonné, Je suis abonné(e) Voir un exemple Je m'abonne

Ces documents sont à votre disposition pour un usage privé.
Si vous souhaitez utiliser des contenus, vous devez prendre contact avec la structure ou l'auteur qui a mis à disposition le document pour en vérifier les conditions d'utilisation.