Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Accueil de « Derniers remords avant l'oubli »

Derniers remords avant l'oubli

+ d'infos sur le texte de Jean-Luc Lagarce
mise en scène Rodolphe Dana

:Note d'intention

par Rodolphe Dana

« Apprendre à finir » C’est à l’aune de cette pensée que nous lisons les dernières pièces de Lagarce. Avant l’oubli, avant la mort, la nécessité de retourner en arrière, sur ses traces, faire l’inventaire de ses sentiments et de sa vie pour essayer d’en faire le deuil.

Dans Derniers remords avant l’oubli c’est un amour de jeunesse qu’on vient voir. Revoir. Dans un lointain passé, Hélène, Paul et Pierre se sont aimés dans une maison achetée en commun. Chez Lagarce, l’amour s’incarne aussi dans un lieu. Il a le concret des odeurs des nuits d’été et les sons des volets qu’on ferme.
Accompagnés de leurs conjoints, Hélène et Paul reviennent pour convaincre Pierre de vendre la maison.

« On ne guérit d’une douleur qu’à condition de la vivre pleinement » disait Proust. Cette phrase s’applique aussi à l’amour. Et chez Lagarce, ces deux versions résonnent.

Les retrouvailles font les corps avides de désirs, instinctifs et animaux. De ce fait, parler et penser deviennent des actes compliqués. Le choix des mots se révèle périlleux. On a peur qu’ils trahissent nos sentiments. On hésite à relancer les braises d’un feu qui s’éteint ou bien par un geste violent l’étouffer définitivement.
Au fond, chacun souhaite que l’autre fasse le premier pas, baisse sa garde et qu’à défaut de nous prendre dans ses bras puisse nous sourire sans arrière-pensées.

Comme toujours chez Lagarce il y a ceux qui accompagnent. Ici ce sont Anne (épouse de Paul) et Antoine (époux d’Hélène). Au début, ils sont polis et patients puis, contaminés par cette atmosphère lourde et orageuse, finissent par participer aux conflits.

Il n’y a pas d’histoires d’amours sans secrets. Dans Derniers remords avant l’oubli ce thème-là est incarné par les enfants d’Hélène. Le doute demeure sur la véritable identité du père. Mais notre objectif n’est pas d’élucider ce mystère, mais de laisser au spectateur la possibilité de mener sa propre enquête. Au fond, dans Derniers remords avant l’oubli ce qui anime chacun des personnages, c’est un besoin d’amour(s) et de vérité(s) impossibles à rassasier.

imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Déjà abonné, Je suis abonné(e) Voir un exemple Je m'abonne

Ces documents sont à votre disposition pour un usage privé.
Si vous souhaitez utiliser des contenus, vous devez prendre contact avec la structure ou l'auteur qui a mis à disposition le document pour en vérifier les conditions d'utilisation.