Rechercher
 
vous êtes ici : Accueil Spectacles Dernière leçon Présentation
Partager cette page » 
 
 
 

Présentation

Tout le monde est un génie, mais si tu évalues un poisson sur sa capacité à grimper à un arbre, il vivra toute sa vie en pensant qu’il est stupide.
Albert Einstein

Cinq jeunes hommes, éternels redoublants d’une école dépotoir, dérapent. La lassitude de leur routine et la colère qu’ils nourrissent envers les institutions dont ils se sentent otages, les poussent à commettre l’irréparable. Ils sont arrêtés puis confrontés aux autorités. Leur geste est considéré comme un acte de terreur.

Comment ces jeunes en sont-ils arrivés à commettre un tel acte ?

Pourquoi ?

À qui la faute ?

À l'environnement social ?

Aux institutions ?

Au cadre familial ?

Ou à l'effet grégaire de la "bande de potes" ?

Et l'école...

Quelle place a-t-elle dans ces enjeux ?

La création théâtrale Dernière leçon interroge le système éducatif à travers la vision des élèves en "décrochage scolaire".

Alors... la faute à l'école ?

Mais qui est l'École ?

Qui dicte les lois inhérentes aux établissements scolaires ?

Quels sont les rouages de ce système ?

Quels impacts sur la vie des jeunes ?

Y-a-t-il des victimes et des bourreaux ?

Chaque être humain ne relève-t-il pas des deux catégories ?

Élèves et professeurs ne subissent-ils pas, comme nous tous, une volonté de normalisation de l'individu au mépris de ses spécificités propres ?

Enfin, quel espace reste-t-il à nos jeunes dans ce genre de système ?

L'objectif unique d'insertion sur le marché de l'emploi est-il vraiment une solution pérenne pour la santé de nos sociétés ?

Dernière leçon de la Compagnie YapluKa est une oeuvre de fiction invitant à une réflexion de fond sur un sujet de société. Après chaque représentation, nous ouvrons la discussion grâce à un bord de scène (facultatif). Un espace qui permet à chacun de s'exprimer sur la thématique abordée, de poser des questions et d'enrichir les réflexions communes. Car nous pensons que c'est en agissant ensemble, aujourd'hui, que le monde de demain changera.

(source : https://yaplukatheatre.wordpress.com/class-enemy-t...)