Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Accueil de « Der Teich (L'Etang) »

Der Teich (L'Etang)

mise en scène Gisèle Vienne

:Sommaire

Ce texte de jeunesse que l'auteur adresse à sa soeur Fanny est joué par deux comédiennes accompagnées de quinze poupées de taille humaine. Fritz, un enfant, se croyant mal aimé par sa mère, simule un suicide dans un étang. Avertie par le grand frère, la famille est effondrée et l’enfant s’attend à être puni. Au contraire, s’ensuit un dialogue trouble et amoureux avec sa mère dont il regagne l'amour et tout le monde se réunit dans une étonnante harmonie. Cette vertigineuse mise en abyme traite de la quête de l'amour maternel, des conventions familiales et sociales, du rapport à l’autorité, des relations de dominant à dominé au travers du rapport déréglé entre ce jeune garçon, qui hallucine le réel pour le supporter, et sa mère.

Édito

Lire l'édito

Avant de voir le spectacle

  • Gisèle Vienne : une figure artistique singulière
  • L’Étang : une pièce étonnante de Robert Walser
  • Une « écriture des strates »
  • Une écriture du mouvement
  • Un projet musical et sonore

Après la représentation

  • en cours de rédaction

Annexes

  • Annexe 1. Why theatre?

Auteure de ce dossier

Gwenaëlle Hebert, professeure de lettres Chargée de mission pour le théâtre à la DAAC - Académie de Strasbourg

Téléchargement

Dossier édité par Réseau Canopé.
Télécharger le dossier en PDF

imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Déjà abonné, Je suis abonné(e) Voir un exemple Je m'abonne

Ces documents sont à votre disposition pour un usage privé.
Si vous souhaitez utiliser des contenus, vous devez prendre contact avec la structure ou l'auteur qui a mis à disposition le document pour en vérifier les conditions d'utilisation.