Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Accueil de « Chroniques »

Chroniques

+ d'infos sur le texte de Xavier Durringer
mise en scène Alizé Lombardo

:Présentation

Les femmes parlent trop.

Mais c'est sans doute parce qu'elles ont quelque chose à dire, à confesser, à expier parfois.
Entre talons aiguilles et frustrations, jupes à paillettes et confessions, trois femmes se préparent pour cette soirée tant attendue.
A travers une langue simple et directe, Xavier Durringer nous entraîne dans un tourbillon de modernité où les mots deviennent des uppercuts.
Alors on rit, on s 'émeut parfois, mais surtout on regarde le monde tel qu'il est, sans fleur, ni fard, à la lumière de ces témoignages balancés contre le mur, entre deux couches de vernis à ongles...Écaillé le vernis.

Texte publié aux éditions Théâtrales, éditeur et agent de l’auteur.

imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Déjà abonné, Je suis abonné(e) Voir un exemple Je m'abonne

Ces documents sont à votre disposition pour un usage privé.
Si vous souhaitez utiliser des contenus, vous devez prendre contact avec la structure ou l'auteur qui a mis à disposition le document pour en vérifier les conditions d'utilisation.