theatre-contemporain.net

Accueil de « Ce que je reproche le plus résolument à l’architecture française, c’est son manque de tendresse »

Ce que je reproche le plus résolument à l’architecture française, c’est son manque de tendresse

David Farjon (Direction artistique)

Distribution

Présentation

Ecriture collective

Trois personnes, trois acteurs, trois explorateurs, attablés à ce qui pourrait être une terrasse de café, cherchent à comprendre et à se représenter ce qui fût nommé grands ensembles ou cités ou encore quartiers sensibles…
Aucun d’entre eux n’a vécu dans ces espaces et pourtant leurs imaginaires sont peuplés de ces lieux. Ils cherchent, ils explorent et se retrouvent face à un abîme de représentations : 50 ans d’Histoire, 8 millions de logements, des utopies ar- chitecturales à foison et des millions de destins individuels…

Face à cet abîme, ils décident alors...

Lire la suite

Dernières critiques

Nonfiction.fr
Destin théâtral des utopies urbaines
Image d'une critique concernant Destin théâtral des utopies urbaines

Par Regis Bardon

mercredi 06 juin 2018