theatre-contemporain.net

Accueil de « Bullet Park »

Bullet Park

mise en scène Rodolphe Dana

Distribution

Présentation

Traduction : Dominique Mainard

Ecrivain américain des années 60, John Cheever est surnommé « Le Tchekhov des banlieues ». Toute sa vie, il s’est attaché à dépeindre cette middle class sans histoire. A décrire le déchirement de ces êtres tiraillés entre le carcan de la norme et le désarroi existentiel. Bullet Park en est l’exemple parfait : une banlieue aisée où vivent les Nailles, charmante famille unie. Et pourtant un matin, leur jeune fils Tony refuse de se lever et sombre dans la dépression. Le père se met à absorber des tranquillisants, la mère cherche un gourou pour guérir son fils. Mais les façades des pavillons cachent bien d’autres secrets, et le tableau idyllique se fissure davantage avec l’arrivée de cet étrange voisin : Paul Hammer, qui s’est donné comme but dans la vie de crucifier le rêve américain…

Avec un humour noir mais une tendresse sincère, Chever invente des personnages ordinaires et les confronte à des situations inédites. Il les fait douter jusqu’à l’absurde et l’effroi. Il ébranle leurs croyances, leurs morales et leurs psychismes. On suit avec compassion et curiosité leur débâcles intérieures. Il n’y a pas de cynisme, juste de la fragilité.

Bullet Park décrit avec causticité cette Amérique bien-pensante et en révèle les fêlures. Certes, nous sommes dans les années 60-70, mais les grandes oeuvres ne se soucient ni du temps, ni de la géographie. La consommation, le matérialisme, la foi, l’adultère, le paradis perdu, le déni, la solitude, la psychologie, les secrets, les non-dits, le couple, l‘adolescence… Tous ces thèmes qui émaillent le roman sont dépeints ici avec une telle acuité et d’un point de vue si humain, qu’ils me font dire, que si l’apparence d’une société change (les vêtements, les voitures, les bâtiments…) les êtres humains qui la composent demeurent — dans les grandes oeuvres —inchangés.

En vidéo

Marie-Hélène Roig et Rodolphe Dana présentent Bullet Park

Masquer la bannière