Accueil de « Britannicus »

Britannicus

+ d'infos sur le texte de Jean Racine

On en parle dans la presse et sur le web

Image de la critique de Les Trois Coups

dimanche 23 février 2014

La politique par le biais des passions

Par Trina Mounier

C’est avec joie que le public lyonnais a retrouvé Jean‑Louis Martinelli, sa rigueur, son esthétique, son art de diriger les comédiens parfaitement illustrés dans ce « Britannicus »...

Lire l'article sur Les Trois Coups

La vie des livres

Image de la critique de La vie des livres

vendredi 10 janvier 2014

Une mise en scène classique et dépouillée

Par Alexandra Oury

Dans cette pièce jouée pour la première fois en 1669, le dramaturge s'empare de l'histoire romaine et de la prise de pouvoir de Néron qui régna sur l'Empire de 54 à 68. C'est sa mère, Agrippine, qui permit son couronnement après avoir empoisonné son mari, l'empereur Claudius, et écarté le jeune Britannicus du trône dont il devait hériter....

Lire l'article sur La vie des livres

lelitteraire.com

Image de la critique de lelitteraire.com

lundi 15 octobre 2012

L es intrigues de cour ne sont jamais sépa­rées des enjeux publics

Par Chris­tophe Giolito

La scène appa­raît dans sa solen­nité sous l’effet des lumières trans­pa­rais­sant der­rière le léger voile noir qui la sépare du public. On aborde mani­fes­te­ment avec révé­rence un monu­ment du réper­toire. Les pro­jec­teurs n’éclairent d’abord qu’en par­tie l’espace gran­diose, entouré de piliers, lais­sant devi­ner de mul­tiples pas­sages, ne pré­sen­tant qu’un élé­ment de mobi­lier : le trône de Néron, qui sera trans­porté sur le pla­teau a...

Lire l'article sur lelitteraire.com

Libération.fr

Image de la critique de Libération.fr

mardi 25 septembre 2012

«Britannicus», le mal à  la racine

Par René Solis

Une scène tournante, mais pas de révolution. La mise en scène de Britannicus par Jean-Louis Martinelli, dans la salle transformable du théâtre de Nanterre-Amandiers qu’il dirige, n’a pas de prétention novatrice. Le dispositif scénique circulaire, avec pour seul accessoire un fauteuil - le trône de Néron - ne semble avoir d’autre fonction que de forcer l’écoute. Sur son intention, Martinelli s’explique clairement dans le programme : «Ce n’est pas...

Lire l'article sur Libération.fr

La Croix

Image de la critique de La Croix

vendredi 21 septembre 2012

« Britannicus », la naissance d’un monstre

Par Didier Méreuze

« Classique » par excellence pour lycéens férus de la fameuse règle des trois unités, Britannicus est avant tout une tragédie de Racine à découvrir – ou redécouvrir – d’urgence dans son éclat noir d’œuvre monstrueuse, à Nanterre....

Lire l'article sur La Croix