Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Accueil de « Billy est parti »

Billy est parti

+ d'infos sur le texte de Mathilde Segonds
mise en scène Laurent Gutmann

:Présentation

Il y a eu Donald Crowhurst, Bas Jan Ader, Alain Colas, Éric Tabarly et beaucoup d’autres navigateurs qui ont disparu en mer.
On parle de disparus pour ne pas dire morts en l’absence de preuve matérielle de leur décès, du corps inanimé.
On ne sait jamais ce qu’ils deviennent vraiment, au fond.
Peut-être ne roulent-ils pas blancs et gonflés au fond des mers et ont-ils trouvé refuge dans quelque territoire vierge, peut-être ont-ils muté, à vivre seuls sur leurs bateaux, et ont acquis une autosuffisance matérielle et psychique, peut-être leur ont-ils poussé des branchies pour vivre avec les tritons, peut-être continuent-ils à faire le tour du monde, deux fois, trois fois, douze fois et qu’à la vingtième ils vont rentrer ? On passe d’ailleurs des vies entières à attendre que les navigateurs reviennent au port.Et il y a Billy aussi.
Un marin-pêcheur des Cornouailles qui participe à la Golden Race en 2018 à bord de son chalutier.
Billy qui ne revient jamais.
En 2020 sa femme Rosy conduit des bus et élabore des hypothèses sur sa disparition. Elle fait son propre voyage entre mémoire et rêve.

imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Déjà abonné, Je suis abonné(e) Voir un exemple Je m'abonne

Ces documents sont à votre disposition pour un usage privé.
Si vous souhaitez utiliser des contenus, vous devez prendre contact avec la structure ou l'auteur qui a mis à disposition le document pour en vérifier les conditions d'utilisation.