Rechercher
 
vous êtes ici : Accueil Spectacles Bigre Espace critiques
Partager cette page » 
 
 
 

On en parle dans la presse et sur le web

RTL.fr

Un spectacle hilarant

Par Monique Younès publié le mercredi 30 décembre 2015

C'est le spectacle le plus surprenant et le plus déjanté de cette fin d'année. Nous sommes au dernier étage d'un immeuble. 3 chambres de bonnes, 3 voisins très différents et très complémentaires. Pierre Guillois est un baba cool échevelé et frêle, qui dort dans son hamac et profite de chaque millimètre de sa minuscule chambre pour stocker des provisions, mais bio, toujours bio, en écoutant la radio d'une manière désabusée. Lire l'article (site externe)...
 

lesechos.fr

Une farce muette qui va faire du bruit

Par Philippe Chevillet publié le jeudi 24 décembre 2015

Trois ans après son « opérette barge » au nom à rallonge « Le Gros, la Vache et le Mainate », Pierre Guillois revient au Rond-Point avec son nouvel opus, un « mélo burlesque » cette fois : « Bigre ». Ici pas de répliques sonnantes, trébuchantes et renversantes, la pièce coécrite avec Agathe L'Huillier et Olivier Martin-Salvan est muette. Pendant une heure et quarante minutes, qui passe en un clin d'oeil, trois clowns réveillent les bons temps du cinéma sans paroles - de Buster Keaton à Charlot -, l'humour déjanté des Deschiens et celui, naïf, de « Friends », le tout pimenté d'un parfum d'apocalypse, propre à notre XXIe siècle. Lire l'article (site externe)...
 

Le Monde.fr

Dans la niche de trois « Deschiens » sans paroles

Par Fabienne Darge publié le mercredi 23 décembre 2015

« Un petit chez-soi vaut mieux qu’un grand chez les autres », dit le dicton. Mais quand le chez-soi est vraiment trop petit, cela revient à vivre chez les autres… C’est à pleurer, mais l’auteur, metteur en scène et acteur Pierre Guillois préfère en rire, avec ses deux comparses, Agathe L’Huillier et Olivier Martin-Salvan. L’objet, pas tout à fait identifié, s’appelle Bigre (mélo burlesque), il fait la joie du public du Théâtre du Lire l'article (site externe)...
 

PublikArt

Bigre ou le trio gagnant

Par Amaury Jacquet publié le dimanche 20 décembre 2015

Ovni théâtral et carton plein où l'écriture collective de plateau est à elle seule un manifeste... Lire l'article (site externe)...
 

Sceneweb

La folie Bigre

Par Stéphane Capron publié le jeudi 17 décembre 2015

Pierre Guillois, Agathe L’Huillier et Olivier Martin-Salvan sont sur les routes depuis septembre avec « Bigre » spectacle décoiffant qui s’arrête pour les fêtes au Rond-Point. De l’humour burlesque sans parole qui révèle la solitude de trois célibataires d’aujourd’hui. C’est une merveille !... Lire l'article (site externe)...
 

L'Express

3 raisons d'aller voir "Bigre"

Par Eric Libiot publié le mercredi 16 décembre 2015

Sur la scène du Rond-Point, Bigre, spectacle muet, épingle la vie urbaine en plein dérapage sur un mode burlesque.... Lire l'article (site externe)...
 

Télérama Sortir

Ils vivent tous les trois sur le même palier.

Par Thierry Voisin publié le mardi 15 décembre 2015

Deux hommes, l'un plutôt bonhomme et écolo, l'autre addict aux nouvelles technologies mais souffrant de quelques TOC, et une femme, discrète bourgeoise n'ayant pour compagnie qu'un poisson rouge. Leur cohabitation, paisible au début, subit quelques acc ...... Lire l'article (site externe)...
 

Action parallèle

Il était une fois trois voisins célibataires

Par Sophie Rieu publié le lundi 05 octobre 2015

Il était une fois trois voisins célibataires un peu paumés vivants côte à côte sous les toits d’un immeuble urbain. Ou plus précisément, deux voisins et une voisine – le détail a son importance. La pièce s’ouvre sur un décor fait de bric et de broc tel le bizarre bazar de Ben, mais dans lequel on distingue nettement les espaces de vie des trois personnages. Lire l'article (site externe)...
 

Les Trois Coups

Bigre ! C'est trashement drôle !

Par Jacques Casari publié le mercredi 04 juin 2014

Un univers qui n’est pas sans rappeler celui des Deschiens en plus trash, mais aussi les films de Jeunet et Caro en plus dingo. Les géants du burlesque sont évidemment tous là… Mais au final, c’est bien du Guillois, c’est réjouissant et parfois même poétique.... Lire l'article (site externe)...