Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Accueil de « Babette »

Babette

+ d'infos sur le texte de Philippe Minyana
lecture dirigée par Jacques David

:Présentation

Il est minuit ce mercredi et Babette nous raconte sa journée. Sa mère meurt, sa fille qu'elle croyait morte réapparaît, un attentat au marché fait pas mal de morts, le fils de son mari et son mari se battent comme des chiens, sa doctoresse dort debout, sa meilleure amie fait une dépression. Babette qui est une battante fait un résumé plutôt hilarant des "malheurs de la vie" et ses mots crus et toniques construisent un chant staccato, une complainte ahurie, une confession in petto, une femme d'aujourd'hui qui voit clair, qui voit loin. Pas de tristesse, pas de nostalgie ; mais un aveu énergique, tendu, sidérant ; une femme ordinaire qui vit l'extraordinaire ; une journée comme une vie ; comme un tableau de Bacon, coloré, un peu obscène ; comme la vie ; une vie qui, un jour, sort de l'ordinaire à tel point qu'il y a urgence à la raconter

imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Déjà abonné, Je suis abonné(e) Voir un exemple Je m'abonne

Ces documents sont à votre disposition pour un usage privé.
Si vous souhaitez utiliser des contenus, vous devez prendre contact avec la structure ou l'auteur qui a mis à disposition le document pour en vérifier les conditions d'utilisation.