theatre-contemporain.net

Accueil de « Baal[1919] »

Baal[1919]

d'après [Baal] de Bertolt Brecht
mise en scène Mathias Beyler

Distribution

Présentation

Le jeune héros Baal, «poète lyrique», n’a rien d’un vertueux, et tout d’un buveur professionnel.

Baal est un jouisseur, Baal rejette toute loi, toute règle, toute morale qui viendrait entraver son errance. Le contentement de ses besoins les plus primitifs est son seul but. Chez ce monstre enfanté par la guerre (1914-18) et l’hypocrisie, l’animalité prime. En une vingtaine de séquences, Baal naît au plaisir, déflore la vie et jouit d’elle sans vergogne. Il ne fait pas de pause dans sa quête sensuelle, bien qu’elle s’accompagne d’une odeur de charogne de plus en plus prégnante. Sans scrupule, il assouvit ses désirs les plus noirs, déchiquetant les chairs, dévorant l’âme de quiconque éveille ses sens.