Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Accueil de « Avant la retraite »

Avant la retraite

+ d'infos sur le texte de Thomas Bernhard traduit par Claude Porcell
mise en scène Alain Françon

On en parle dans la presse et sur le web

Revue Études

Image de la critique de Revue Études

lundi 26 octobre 2020

Théâtraliser sur l'infâme

Par Yvon Le Scanff

Le regard hostile, la présence la plupart du temps muette de cette sœur impuissante et livrée au bon vouloir de ces fantoches emblématiques de ce « grotesque terrible » dont parlait Hugo permet un rire sans complicité. Elle aimante toute la nécessaire identification empathique qui sauve le spectateur d’un rire de complaisance. Le couple nazi est ainsi risible sans jamais cesser d’être repoussant : ce sont des monstres qui s’ignorent....

Lire l'article sur Revue Études

Théâtre & co

Image de la critique de Théâtre & co

mercredi 21 octobre 2020

Chacun cache quelque chose devant les autres.

Par Marek Ocenas

Avant la retraite de Thomas Bernhard a brillamment été mise en scène par Alain Françon au Théâtre de la Porte-Saint-Martin....

Lire l'article sur Théâtre & co

Théâtr'elle

Image de la critique de Théâtr'elle

mercredi 21 octobre 2020

Avant la retraite : La monstruosité sublimée par Alain Françon

Par Veronique Benoit

C’est un grand appartement bourgeois que l’on découvre sur la scène de théâtre de la Porte Saint Martin. A la fois austère et impressionnant, meublé et décoré sans apparat, surplombé de larges et hautes fenêtres sans rideaux. C’est ici que vit la famille Höller : le frère, Rudolph prendra prochainement sa retraite de juge. Il cache soigneusement son passé d’officier SS pendant la guerre. Ses deux sœurs vivent avec lui : Vera, la sœur incestueuse...

Lire l'article sur Théâtr'elle

Le Figaro.fr

Image de la critique de Le Figaro.fr

mercredi 21 octobre 2020

Avant la retraite, portrait d’une fratrie effrayante

Par Nathalie Simon

Alain Françon met en scène avec la rigueur qui s’impose la pièce de l’auteur autrichien Thomas Bernhard, comme dans un jeu de quilles qui serait destiné à faire tomber des êtres humains....

Lire l'article sur Le Figaro.fr

critiquetheatreclau.com

Image de la critique de critiquetheatreclau.com

dimanche 18 octobre 2020

Violent parfois irrespirable

Par Claudine Arrazat

Rudolf Höller, ancien SS chef des camps d’extermination est aujourd’hui président du tribunal bientôt à la retraite. Tous les 7 octobre, celui-ci fête l’anniversaire de Himmler un des plus hauts dignitaires......

Lire l'article sur critiquetheatreclau.com

Sceneweb

Image de la critique de Sceneweb

samedi 17 octobre 2020

Magistraux bourreaux bernhardiens

Par Christophe Candoni

Au théâtre de la Porte Saint-Martin, un puissant trio d’acteurs parfaitement aigus et aiguisés joue Avant la retraite, une impitoyable et effroyable comédie du mal écrite par Thomas Bernhard mise en scène par Alain Françon. Maître incontesté du jeu de massacre théâtral, le dramaturge autrichien Thomas Bernhard concentre toute sa verve et son esprit dans...

Lire l'article sur Sceneweb

Les Inrockuptibles

Image de la critique de Les Inrockuptibles

vendredi 16 octobre 2020

Catherine Hiegel, Noémie Lvovsky et André Marcon époustouflant·es dans “Avant la retraite”

Par Patrick Sourd

Dans un huis clos entre farce et tragédie, Alain Françon et son trio d'acteur·trices trouvent le ton juste pour s'emparer d'un brûlot antinazi de Thomas Bernhard....

Lire l'article sur Les Inrockuptibles

Artistikrezo

Image de la critique de Artistikrezo

jeudi 15 octobre 2020

Avant la retraite : un spectacle magistral

Par Hélène Kuttner

Au Théâtre de la Porte Saint-Martin, le metteur en scène Alain Françon s’attaque à une pièce de l’écrivain autrichien Thomas Bernhard qui présente l’étrange cérémonie réunissant un ancien officier SS et ses deux soeurs. Catherine Hiegel, Noemie Lvosvsky et André Marcon y sont magistraux, un spectacle indispensable et qui ne se joue que trois fois …...

Lire l'article sur Artistikrezo

Les Echos

Image de la critique de Les Echos

lundi 12 octobre 2020

« Avant la retraite » : trio infernal à la Porte Saint-Martin

Par Philippe Chevilley

Dirigés au cordeau par Alain Françon, André Marcon, Catherine Hiegel et Noémie Lvovsky portent à ébullition la tragi-comédie ultra-grinçante de l'Autrichien Thomas Bernhard. Un brûlot contre le nazisme et ses résurgences inquiétantes. Horrifique et drôle....

Lire l'article sur Les Echos

L'Humanité

Image de la critique de L'Humanité

lundi 12 octobre 2020

« Avant la retraite », un voyage au bout de l’enfer

Par Marie-José Sirach

Alain Françon met en scène l’œuvre de l’écrivain autrichien Thomas Bernhard. Une pièce pour dénoncer, déjà en son temps, les relents de l’idéologie nazie. Et portée aujourd’hui par un trio d’acteurs au sommet : Catherine Hiegel, Noémie Lvovsky et André Marcon....

Lire l'article sur L'Humanité

Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)