Table ronde autour de la notion d'engagement artistique

mer. 21/01/15 : 18:30 à Paris - Théâtre de l'Opprimé

La Charmante compagnie vous attend mercredi 21 janvier à 18h30 au théâtre de l'Opprimé, Pour une TABLE RONDE (entrée libre) sur le thème de l'engagement artistique. Participants:
Pierre Banos: directeur des éditions théâtrales.
Michel Cochet: responsable artistique de l’association A Mots Découverts.
Sabryna Pierre: dramaturge.
Bruno Allain: dramaturge, comédien.
Médiatrice: Marie-Christine Mazzola: metteure en scène et directrice artistique de la Charmante compagnie.
Les auteurs de théâtre ont-ils un avenir ?
Depuis toujours, il me semble que travailler à côté d’un(e) auteur(e) de théâtre est une expérience incroyable. Quand j’ai fondé la Charmante compagnie, mettre en avant les écritures actuelles était l’objectif premier de la compagnie. Je n’avais pas idée que cet engagement serait si dur à porter…
Avec l’expérience, je me rends compte que créer un spectacle à partir d’un texte écrit depuis peu, est une vraie aventure en soi. Déjà, quand nous parlons d’un texte récemment édité il y a un manque de références communes, les personnes en face, ne le connaissent pas. Je mène aussi des ateliers auprès de scolaires, les professeurs que je côtoie ne sont pas réfractaires à l’idée de travailler sur ces nouvelles dramaturgies, mais comme ils ne les maitrisent pas, souvent leur premier choix se fixent sur un texte classique – écriture plus linéaire, fable plus accessible, etc… Est-ce dû à un manque de curiosité, ou de diffusion de ces nouvelles dramaturgies ?
Ceci dit, de plus en plus d’aides (Beaumarchais, SACD, CNT, etc…) sont destinées à l’écriture, à la création de ces nouveaux textes, mais les directeurs de lieux restent frileux à l’idée de les inclure dans leur programmation. Pourquoi ?
Je me demande aussi combien de pièces de théâtre sont vendues et quel est le parcours du combattant pour un(e) auteur(e) afin de se faire connaître et reconnaître ? Peut-il vivre seulement de sa plume ? Et les maisons d’éditions quel bilan ?
Pour finir la dernière question que je souhaite aborder concerne l’engagement de l’auteur(e) ? Se sent-il porteur d’une mission de transmission ? Quand il/elle initie un projet d’écriture, quel est son objectif ?
Pierre Banos soutient en 2008 une thèse intitulée L’édition théâtrale aujourd’hui : enjeux artistiques, politiques et économiques dans laquelle il théorise la ligne éditoriale des Éditions Théâtrales qu’il dirige aujourd’hui. Il est également maître de conférence à l’Université Paris Ouest Nanterre – Pôle Métiers du livre de Saint Cloud, et s’intéresse notamment à l’impact du numérique sur le statut et la diffusion du texte de théâtre.
Sabryna Pierre est sortie diplômée du département d’écriture dramatique de l’Ensatt en 2009, après des études de littérature et d’arts plastiques. Elle a publié de nombreux textes dont Unity Walkyrie, lauréat des Journées de Lyon des auteurs de Théâtre en 2010, et STE, finaliste de l’édition 2011 du Grand prix de Littérature Dramatique. Elle est également l’auteure de textes pour le jeune public, comme Sara et Ballerines, publiés aux éditions Théâtrales jeunesse
Michel Cochet est responsable artistique de l’association A Mots Découverts, laboratoire vivant de l’écriture théâtrale. Conseiller dramaturge, il a accompagné depuis 20 ans, avec les membres du collectif A Mots Découverts, plus de 300 auteurs dans leur parcours d’écriture. Metteur en scène et comédien, il a également orienté son travail vers la parole d’aujourd’hui et la création d’auteurs vivants.
Bruno Allain est comédien, dramaturge et plasticien. Il a écrit une vingtaine de pièces parmi lesquelles Assassinez-moi ! (L’Avant-Scène), Quand la viande parle (Les Impressions Nouvelles) ou encore L’anniversaire (L’Amandier), ainsi que des textes courts et un roman, Monsieur Néplion (L’Amandier). Il travaille depuis 2008 sur Perdus dans l’immensité, une saga écrite à partir des 100 articles de l’édition du 1er février 2008 du journal Le Monde.

Calendrier

Le 21/01/2015 18:30
Paris Théâtre de l'Opprimé