Festival Transhumance (3ème édition)

du ven. 19/08/22 au dim. 21/08/22 à Mouzeil - Parc des sculptures monumentales

Edito 2022

Transhumance est venu répondre au gouffre artistique créé par la pandémie. Ce gouffre était intime, bien sûr, pour nous artistes, celui d’un manque de notre métier, mais surtout, pour tout le monde, il était physique, observable, général. Nous n’en sommes pas, en tant que société, complètement revenus. En inventant de nouveaux moyens de penser, produire et consommer la culture, nous avons délaissé une poésie du présent et exacerbé les angoisses déjà fortes de notre époque paradoxale, à la fois ultra connectée et archi morcelée. Pour beaucoup, les rassemblements, le contact physique, quelqu’un qui chante ou danse dans une ville ou dans un champ, ne sont plus des opportunités, de petites fissures dans la monotonie, des portes vers l’autre et donc vers soi ; ce sont des objets d’appréhension, de méfiance, voire d’inquiétude.

Cette année encore, nous investissons le grand Parc de Sculptures Monumentales de Teillé-Mouzeil. Monumental est le mot de cette édition : 7 spectacles, dont de nombreuses écritures nouvelles, un concert, des poésies, de la danse, des scénographies plus ambitieuses et des rêves à la mesure d’un lieu magique qui ne cesse de nous inspirer.
En 2022, notre Transhumance nous mène encore à repousser les limites du cadre, en parlant de pouvoir : les pouvoirs que nous possédons — magiques, pour certain·e·s —, et ceux qui nous oppressent, ceux auxquels nous résistons, et ceux avec lesquels nous apprenons à vivre, ceux que nous confions à d’autres, et ceux pour lesquels nous nous battons, quitte à écraser les autres. Notre pouvoir, enfin, celui de changer le destin et de tracer une voie unique entre les ruines de l’histoire et les chimères de l’avenir.

Le pouvoir comme possibilité d’existence. Mais il n’est pas de pouvoir sans liberté, et pas de liberté sans choix. Il y a 30 ans, un agriculteur, Jean-Claude Lambert, renonçait aux méthodes d’agriculture intensive pour faire de son champ un lieu d’art et de poésie. Il y a deux ans, nous avons choisi ce lieu avec comme seul mot “Nous pouvons.” Et nous l’avons fait, envers et contre tout, et, souvent, contre nous. À la fin, nous sommes encore là, tou·te·s les dix, et Jean-Claude, prêt·e·s à moissonner une terre toujours plus fertile.

Transhumance est une page blanche, que nous nous apprêtons à salir, de boue, de sueur, de salive et de sang — faux, bien sûr. Dans ce parc, nous dérivons tou·te·s ensemble comme sur une grande plaque tectonique : nous vivons, mangeons, créons, crions, et au bout, avec vous, nous espérons la collision, avec la création de nouveaux sommets — de joie —, et entre eux, des vallées protégées, des petits paradis d’art et d’humanité.

Calendrier

Du ven. 19/08/22 au dim. 21/08/22
Mouzeil Parc des sculptures monumentales
Août 2022
L M M J V S D
01 02 03 04 05 06 07
08 09 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31