Nos Lettres à Nour - Rachid Benzine

mer. 01/04/20 : 19:30 à Nice - Théâtre National de Nice

Nos Lettres à Nour, projet pédagogique d’écriture, est proposé par Rachid Benzine, universitaire, islamologue et auteur de Lettres à Nour.  Son texte constitue le point de départ d’un travail en classe puis d’une réécriture par les élèves leur permettant d’exprimer leurs sentiments sur les questions soulevées.
Muriel Mayette-Holtz accompagnera les classes, en tant que metteur en scène, pour interpréter leurs mots sur la scène du tnn.

Le mercredi 1er avril à 19h30 salle Michel Simon, Muriel Mayette-Holtz et Rachid Benzine liront des extraits du dernier ouvrage de ce dernier, Ainsi parlait ma mère, et présenteront au public les lauréats choisis par le jury qui donneront à entendre leurs écrits. Les lettres retenues seront également présentées dans le cadre d’une restitution nationale au Théâtre Antoine à Paris.

Comment continuer de penser face à l’impensable ? Comment essayer de comprendre l’injustifiable ? Comment ne pas renoncer quand tous les liens y compris ceux du sang se défont ?
Depuis des mois, je suis pris d’assaut par une question : pourquoi de jeunes hommes et de jeunes femmes, de mon pays, de ma culture, dont les appartenances recouvrent a priori les miennes, décident de partir dans un pays en guerre, et pour certains de tuer au nom d’un dieu qui appartient à mon patrimoine ?
Écrire est souvent le meilleur moyen de résister à l’incompréhension, de combler l’absence de dialogue. L’écriture est à la fois le lieu et le moment qui repousse les limites d’une réalité qui nous impose ses règles. Je l’ai compris en écrivant ce texte, Lettres à Nour. J’ai voulu penser un lieu - la fiction - et un mode de dire - les lettres - pour figurer ce que l’on ne voit pas dans la réalité justement, ou si peu : une rencontre de deux raisons que tout oppose.
Ce dialogue a été pour moi, qui suis baigné dans ces questions d’un point de vue scientifique, l’occasion salvatrice de créer un face-à-face entre deux consciences, deux visions du monde, qui argumentent, s’opposent, déconstruisent chacune la rationalité de l’autre. L’impuissance à trouver un dialogue, une entente, un point d’accord entre deux êtres si proches, si complices, est la brûlure qui traverse ce texte et qui aussi, renvoie, à ce que nous vivons aujourd’hui. Ce dialogue, difficile, impossible, en attendant de le vivre, je l’ai imaginé.
Rachid Benzine, universitaire, islamologue et auteur

Calendrier

Le 01/04/2020 19:30
Nice Théâtre National de Nice