Biographie langagière, outil de formation à l'école

Ressources / Sitobibliographie

Sitographie

Ouvrages littéraires, fictionnels, autobiographiques

Bibliographie conçue avec la participation de l’équipe Sodilac, Laboratoire LIDILEM, Université Grenoble.

  • ALEXAKIS V., 2002, Les mots étrangers, Folio, Paris.
  • ALEXAKIS V., 1997, Paris-Athènes, Arthème Fayard.
  • BENGIO A., 2007, Quand quelqu’un parle, il fait jour, une autobiographie linguistique, Éditions La passe du vent.
  • CANETTI E., 1977, La langue sauvée, Albin Michel. (voir notamment partie I. Roustchouk, qui se passe en Bulgarie, pays de naissance de l’auteur). )
  • CHAMOISEAU P., 1997, Ecrire en pays dominé, Editions Gallimard.
  • DERRIDA J., 1996, Le monolinguisme de l’autre ou la prothèse d’origine, Galilée, Paris.
  • GREEN J., 1984, Le langage et son double, éd. de la Différence, Paris.
  • HAMILTON H., 2003, Sang impur, Points.
  • HUSTON N., 1998, Nord perdu, suivi de Douze France, Babel.
  • HUSTON N. & SEBBAR. L, 1986, Lettres parisiennes, Histoires d’exil, coll. « J’ai lu ».
  • KRISTEVA J., 1995. « Bulgarie, ma souffrance ». L'Infini, n°51, Automne 1995, pp. 42-52.
  • KRISTOF A., 2004, L’analphabète, récit autobiographique, éd. Zoé, Genève.
  • MAALOUF A., 1998, Les identités meurtrières, coll. Le livre de Poche, Grasset et Fasquelle.
  • MIZUBAYASHI A., 2011, Une langue venue d’ailleurs, Gallimard.
  • PEDROSA C, 2012, Portugal, Dupuis, coll. Aire libre.
  • SEBBAR L., 2003, Je ne parle pas la langue de mon père, Juillard.

Ouvrages théoriques/scientifiques

  • BILLIEZ J., LAMBERT P., 2005, « Mobilités spatiales : dynamique des répertoires linguistiques et des fonctions dévolues aux langues ». In Van en Avenne C. (éd), Mobilités et contacts de langues, Espaces discursifs, L’Harmattan, Paris, pp. 15-33.
  • BERTAUX D., 1976, Histoires de vie – ou récits de pratiques ? Méthodologie de l’approche biographique en sociologie, C.O.R.D.E.S., rapport final, Paris.
  • BERTUCCI M.-M., 2006, « Fonction du récit de vie dans la constitution de l’identité plurilingue chez les migrants », in Autobiographie et réflexivité, CRTF, Encrages, Cergy Pontoise, pp.127-140.
  • BERTUCCI M.-M., 2008/2, « Chronique de linguistique. Le récit de vie, outil heuristique de la connaissance des identités plurilingues dans des situations d'exil ou de migration ». Le français aujourd'hui (n° 161). pp. 107-112.
  • BERTUCCI M.-M., 2012, « Le récit de vie, un processus réflexif à l’œuvre dans la production des savoirs », in Cahiers Internationaux de Sociolinguistique, n°2, « Pluralité linguistique et démarche de recherche. Vers une sociolinguistique complexifiée ».
  • CHAULET-ACHOUR C., 2006, « Nancy Huston et ses langues », in Français dans le monde - Recherches et applications n°39, Biographie langagière et apprentissage plurilingue, Clé International, pp. 42-51.
  • CUQ J-P. (dir.) 2003. Dictionnaire de didactique du français langue étrangère et seconde. Clé international.
  • DEPREZ C., 1996, « Parler de soi, parler de son bilinguisme », in AILE n°7, Paris, Encrages, Université Paris VIII – Vincennes, pp.155-180.
  • DOMPMARTIN-NORMAND C., 2007, « Un outil sociodidactique écologique pour la classe de langue : les (auto)biographies langagières », in Lambert P., Millet A., Rispail M., Trimaille C. (éds.), Variations au cœur et aux marges de la sociolinguistique, Mélanges offerts à Jacqueline Billez, L’Harmattan, Paris, pp. 247-257.
  • GALLIGANI S., 2010, « Les biographies langagières comme outil de (re)construction de l’identité professionnelle. Réflexions à partir de travaux biographiques réalisés par des étudiants de Master professionnel en ingénierie de la formation à distance ». Actes du colloque de l’ACEDLE Recherches en didactique des langues – Les langues tout au long de la vie. Université de Lille 3, 10-12 décembre 2009. pp. 95-105. Disponible en pdf
  • GALLIGANI S., 2014, « Travail biographique et compétence plurilingue : quels apports en formation des enseignants de langues ? », in Causa M., Galligani S. & Vlad M. (dir.). Formation et pratiques enseignantes en contextes pluriels. Paris : Riveneuve éditions, coll. Actes académiques, série Langues et perspectives didactiques.
  • LERAY C. & BOUCHARD C., 2000, (coord.), « Histoires de vie et dynamique langagière », n°5, Les Cahiers de sociolinguistique, PUR, Rennes.
  • LÜDI G., 2005, « L’intérêt épistémologique de l’autobiographie linguistique pour l’acquisition / enseignement des langues », in Mochet et al. (éds.) Plurilinguisme et apprentissages, Mélanges Daniel Coste, ENS Editions, Lyon, pp. 143-154.
  • MOLINIÉ M., 2002, « Discontinuité sociolinguistique et cohérence biographique », in Bulletin vals-asla n° 76, Bulletin suisse de linguistique appliquée, pp. 99-113.
  • MOLINIÉ M., 2004, « Finalités du « biographique » en didactique des langues », in Le Français aujourd’hui, Le biographique, n°147, pp. 87-95.
  • MOLINIÉ M., 2006, (coord.), « Biographies langagières et apprentissage plurilingue », n°39, Le Français dans le Monde - Recherches et applications, Clé International.
  • MOLINIÉ M, 2011, La méthode biographique : de l’écoute de l’apprenant de langues à l’herméneutique du sujet plurilingue. Dans Blanchet et Chardenet. Guide pour la recherche en didactique des langues et des cultures. Editions des archives contemporaines. pp. 144-155.
  • PERREGAUX C., 2002, « (Auto)biographies langagières en formation et à l’école : pour une autre compréhension du rapport aux langues », in Bulletin vals-asla n° 76, Bulletin suisse de linguistique appliquée, pp. 81-94.
  • PERREGAUX C., 2006, « Autobiographies croisées : la décentration libératrice d’une lectrice bilingue », in Français dans le Monde - Recherches et applications n°39, Biographie langagière et apprentissage plurilingue, Clé International, pp. 31-41.
  • PERREGAUX C., 2007, « Avec le biographique, développer l’intérêt pour la complexité des répertoires langagiers dans la formation et la recherche », in M. Verdelhan-Bourgade (éd.) Le français langue seconde : un concept et des pratiques en évolution, De Boeck, Bruxelles, pp. 143-156.
  • THAMIN N. & SIMON D-L., 2009, « Réflexion épistémologique sur la notion de biographies langagières », Carnets d’Ateliers de Sociolinguistique (CAS) n°4, « Praticiens et chercheurs à l’écoute du sujet plurilingue, réflexivité et interaction biographique en sociolinguistique et en didactique », E. Huver et M. Molinié (coords). Consultable et téléchargeable en ligne
  • SIMON D-L & THAMIN N., 2012, «Mettre le biographique au travail en formation : un levier pour une didactique du plurilinguisme», dans Balsiger C., Köhler D.B, de Pietro J-F, Perregaux C (dir.), Éveil aux langues et approches plurielles. De la formation des enseignants aux pratiques de classe. Paris : L’Harmattan, Espaces discursifs. pp. 285-302.

Ouvrages pédagogiques

  • CELLIER-GELY M., TOREILLES C. et VERNY M.-J., 2004, Entre deux langues : Biographies et bilinguisme, Adapt, Paris.
  • KERVRAN M. (coord.), 2013, Les langues du monde au quotidien, cycle 1, CRDP de Bretagne, SCEREN-CNDP.
  • KERVRAN M. (coord.), 2008, réed. 2012, Les langues du monde au quotidien, cycle 2, CRDP de Bretagne, SCEREN-CNDP.
  • KERVRAN M. (coord.), 2008, réed. 2012, Les langues du monde au quotidien, cycle 3, CRDP de Bretagne, SCEREN-CNDP.

Bibliographie sur la formation initiale et continue des enseignants

  • BALSIGER C., KHLER D.B, De PIETRO J-F, PERREGAUX C. (dir.), 2012, Éveil aux langues et approches plurielles. De la formation des enseignants aux pratiques de classe. Paris : L’Harmattan, Espaces discursifs.
  • CAUSA M. (dir.), 2012, Formation initiale et profils d'enseignants de langues : enjeux et questionnements, Bruxelles, De Boeck.
  • EHRART S, HÉLOT C & LE NEVEZ A., 2010, Plurilinguisme et formation des enseignants. Berne : Peter Lang.
  • MATTHEY M. & SIMON D-L, (dir.), 2009, Altérité et formation des enseignants, nouvelles perspectives, Lidil 39, ELLUG.