Photo de France Culture

France Culture

Type de structure : Média

écouter

en partenariat avec France Culture

La Nuit rêvée de Jérôme Bel (4/11) : Yvonne Rainer : "Mes premiers solos étaient bâtis sur la répétition, une même phrase se répétait avec d’infimes variations"

Yvonne Rainer figure de la "post-modern dance" américaine des années 60 et 70 est l'une des créatrices du célèbre Judson Dance Theater de New York aux côtés de Steve Paxton, Trisha Brown et Lucinda Childs. Retour sur ce moment historique grâce à un entretien dans "Studio Danse" le 29 juin 2002.

dim. 18 juillet 2021

La Nuit rêvée de Jérôme Bel (4/11) : Yvonne Rainer : "Mes premiers solos étaient bâtis sur la répétition, une même phrase se répétait avec d’infimes variations"

Yvonne Rainer figure de la "post-modern dance" américaine des années 60 et 70 est l'une des créatrices du célèbre Judson Dance Theater de New York aux côtés de Steve Paxton, Trisha Brown et Lucinda Childs. Retour sur ce moment historique grâce à un entretien dans "Studio Danse" le 29 juin 2002.

dim. 18 juillet 2021

La Nuit rêvée de Jérôme Bel (3/11) : Isadora Duncan, la danseuse aux pieds nus

En 1987, Francesca Isidori proposait aux auditeurs des "Nuits Magnétiques" de se plonger dans la vie d'Isadora Duncan, une vie libre et romanesque comme aucune autre, à travers un portrait qui donnait à entendre en quoi elle avait été révolutionnaire.

dim. 18 juillet 2021

La Nuit rêvée de Jérôme Bel (11/11) : Jérôme Bel : "Si j'étais riche je serais uniquement spectateur car c'est la position la plus intéressante dans le champ de l’art !"

La Nuit rêvée de Jérôme Bel - Entretien 3/3. Le chorégraphe a choisi de faire entendre Pina Bausch, Yvonne Rainer, Simone Forti ainsi qu'un portrait d'Isadora Duncan. La danse donc, mais aussi le théâtre, avec Valérie Dréville, Claude Régy et l'urgence des problèmes climatiques avec Bruno Latour.

dim. 18 juillet 2021

La Nuit rêvée de Jérôme Bel (2/11) : Valérie Dréville : "Anatoli Vassiliev m’a dit : n’entre pas en scène en jouant pour le public, mais pense que tu exerces ton art en présence du public"

La comédienne Valérie Dréville répondait aux questions d'Odile Quirot dans une série de cinq entretiens pour "À Voix nue", en 2008. Dans le deuxième volet, elle évoquait trois de ses maîtres de théâtre : Antoine Vitez, Claude Régy et Anatoli Vassiliev.

dim. 18 juillet 2021

La Nuit rêvée de Jérôme Bel (10/11) : "Où atterrir ?" avec Bruno Latour

En 2017, le philosophe et anthropologue des sciences Bruno Latour faisait paraître aux Éditions de la Découverte, "Où atterrir ? Comment s’orienter en politique". Il était l'invité de Frédéric Worms dans "Matière à penser".

dim. 18 juillet 2021

La Nuit rêvée de Jérôme Bel (6/11) : Jérôme Bel : "L’histoire de la danse a été écrite par des femmes, le seul des arts à être comme cela, c’est merveilleux"

La Nuit rêvée de Jérôme Bel - Entretien 2/3. Le chorégraphe a choisi de faire entendre Pina Bausch, Yvonne Rainer, Simone Forti ainsi qu'un portrait d'Isadora Duncan. La danse donc, mais aussi le théâtre, avec Valérie Dréville, Claude Régy et l'urgence des problèmes climatiques avec Bruno Latour.

dim. 18 juillet 2021

La Nuit rêvée de Jérôme Bel (9/11) : Claude Régy : "S’investir dans une activité où on crée peut-être que c’est une façon de compenser le deuil"

Dans "Écrits de metteurs en scène", le comédien et lui-même metteur en scène Louis-Do de Lencquesaing proposait une série de quatre émissions sur quelques-uns des metteurs en scène les plus importants du théâtre de notre temps. Le quatrième volet était consacré à Claude Régy.

dim. 18 juillet 2021

La Nuit rêvée de Jérôme Bel (7/11) : Pina Bausch : "J’essaie de parler de l’immense besoin d’amour des gens"

"Nuits magnétiques", Chantal Aubry faisait le voyage en Allemagne pour rencontrer les danseurs qui travaillaient alors aux côtés de Pina Bausch au Tanztheater de Wuppertal. Précieux témoignages sur le travail avec la grande chorégraphe qui donnait elle-même un court entretien à la fin de l'émission.

dim. 18 juillet 2021

La Nuit rêvée de Jérôme Bel (8/11) : Valérie Dréville : "Le corps possède une mémoire affective, on a beaucoup à apprendre, nous acteurs, des chorégraphes et des danseurs"

Dans le quatrième volet de l’émission "A voix nue" consacrée à Valérie Dréville, "L'éloge du corps", il était question du langage du corps et de la mémoire archaïque et affective auxquels la comédienne fait appel dans la pièce "Médée-Matériau" de Heiner Müller.

dim. 18 juillet 2021