Photo de France Culture

France Culture

Type de structure : Média

écouter sur France Culture

Thomas Ostermeier

Nous recevons ce soir sur France Culture un très grand metteur en scène. La France l’adore mais c’est en Allemagne qu’il vit. Et plus précisément à Berlin, où il dirige depuis 15 ans la prestigieuse Schaubühne de Berlin.

dim. 28 juin 2015

Marc Citti

Changement de décor avec ce soir le comédien Marc Citti qui publie aux éditions Actes Sud Papiers "Les enfants de Chéreau"...

dim. 21 juin 2015

Isabelle Fruchart

"J’ai appris à écouter avec mes yeux, mes mains, ma respiration..." Alors âgée de 14 ans, Isabelle Fruchart subit une altération auditive. Ce n'est que bien des années plus tard, que la comédienne se décidera à s'appareiller pour découvrir à 37 ans, "le vacarme du monde". Parcours d'une nouvelle oreille qu'elle nous conte au micro de Joëlle Gayot.

dim. 07 juin 2015

Nicolas Bouchaud

Il était, l’an dernier à la même époque, sur sollicité par les médias. Le théâtre avait fait de lui son émissaire. Il était Cassandre, il était Théramène, il allait partout défendre le régime intermittent, prévenir, expliquer, dénoncer.

dim. 31 mai 2015

Carlos Diaz (Cuba)

Cette année, Cuba était au centre de la programmation du formidable Festival Passages à Metz avec la venue d’un de ses grands metteurs en scène : Carlos Diaz . L’artiste, fondateur et directeur du Théâtre El Publico à La Havane, présentait une réécriture d’Antigon e, rebaptisée Antigonon , ce qu’on pourrait traduire par Super Antigone ... Carlos Diaz à nos micros nous livre son témoignage sur Cuba et son théâtre....

dim. 24 mai 2015

Caroline Guiela N'Guyen

On a du chemin à faire et on a intérêt à courir vite si on veut rattraper cette jeune femme qui galope à perdre haleine. Huit créations déjà alors que c’est seulement depuis 2008 qu’elle fait de la mise en scène ! Il n’y a pas de temps à perdre : Trop à dire, trop à faire, trop à jouer sur les planches. Le théâtre, pour ces nouvelles générations d’artistes, n’est plus un objet qui se fige, s’épingle entre quatre murs et se contemple avec extase. Il ne court surement pas le risque de devenir muséal.

dim. 17 mai 2015

Dominique Valadié

L'invitée ce soir s'appelle Dominique Valadié. On serait tenté de dire de cette actrice qu'elle est l'ACTRICE. Et puis s'en tenir à cette affirmation péremptoire. Ce serait oublier deux noms qui font que Valadié est Valadié. Celui d'Antoine Vitez, qui a formé cette comédienne exceptionnelle. Et celui d'Alain Françon, avec qui se sont enchainées les aventures théâtrales. Dominique Valadié, c'est la pulsion et le cerveau qui marchent d'un même pas, l'animalité conjuguée à la rigueur, le présent à l'état brut. Lorsqu'elle entre sur le plateau, la terre tremble et nous on s'embrase.

dim. 03 mai 2015

Stanislas Nordey

L’invité, ce soir, s’appelle Stanislas Nordey. Quand il ne fait pas l’acteur, exercice qu’il pratique avec un soin amoureux et une précision quasi maniaque, il met en scène des textes d’auteurs contemporains. Pasolini bientôt, Sandrine Roche il y a peu. De spectacle en spectacle, Nordey affute une façon de faire qui n’appartient qu’à lui. Il brasse, dans un même mouvement, la langue des poètes, le corps des acteurs, les afflux de la musique et la scène, clairement envisagée comme un espace plastique à qui il s’agit de donner son volume. Cet homme est carrément un alchimiste.

dim. 01 mars 2015

Olivier Py, Directeur du Festival d'Avignon 2014

C'est l'occasion de faire avec lui le point sur le conflit des intermittents qui est parti pour s'installer dans la durée mais d'évoquer également les grandes lignes de cette édition concoctée par le tout nouveau directeur du festival.

dim. 06 juillet 2014

Clément Hervieu-Léger

Il signe actuellement à la Comédie Française dont il est membre depuis 2005 la mise en scène de l’un des plus beaux spectacles de cette saison théâtrale. Grâce à lui, le Misanthrope , grande pièce de Molière, est enfin débarrassé du carcan où l’avaient enfermé des siècles de mises en scène. Loin de l’anecdote, à mille lieux des visions habituelles et restrictives d’un Alceste essentiellement jaloux, d’une Célimène futile et coquette, c’est le portrait de deux êtres en totale perdition que propose le metteur en scène.

dim. 01 juin 2014