Photo de Comédie de Colmar

Comédie de Colmar

Centre dramatique national Grand Est Alsace

Type de structure : Centre dramatique Direction : Matthieu Cruciani, Emilie Capliez

Présentation

En 1947, Jeanne Laurent signe un acte politique fort en installant le premier Centre dramatique national français dans une ville si durement touchée par l’invasion allemande : Colmar. Elle en confie la direction à André Clavé, acteur, metteur en scène, résistant français et rescapé des camps de concentration qui lui donne le nom de Centre dramatique de l’Est. Michel Saint-Denis lui succède en 1952. Très attaché à la formation des comédiens, fondateur du London Theater Studio, il tient à donner au Centre dramatique une dimension de lieu de formation. En 1957, Hubert Gignoux, une des chevilles ouvrières de la décentralisation théâtrale auprès de Jeanne Laurent, devient à son tour directeur et installe le Centre dramatique de l’Est à Strasbourg. Il le transforme dès 1968 en Théâtre National de Strasbourg et y créera trois spectacles par saison. En 1972, une autre structure de création voit le jour à Colmar : l’Atelier lyrique du Rhin. En 1974, Pierre Barrat en prend la direction, avec une orientation exclusivement lyrique. C’est à partir de 1985 que les oeuvres dramatiques font leur entrée dans ce qui devient l’Atelier du Rhin, labellisé Centre dramatique régional en 1990, alors qu’il vient d’emménager dans les locaux de la Manufacture. En 1998, sous l’impulsion du nouveau directeur Matthew Jocelyn, l’Atelier du Rhin poursuit sa double vocation lyrique et dramatique, en initiant parallèlement un centre de formation professionnelle, les Jeunes Voix du Rhin, devenu aujourd’hui l’Opéra Studio. Dès l’arrivée de Guy Pierre Couleau en 2008, les missions du Centre dramatique sont recentrées sur la création théâtrale, il lui donne un nouveau nom : la Comédie De l’Est, comme un retour aux origines de la décentralisation. Le 1er janvier 2013, la Comédie De l’Est devient Centre dramatique national.

À leur arrivée à la direction du CDN en janvier 2019, Émilie Capliez et Matthieu Cruciani ont souhaité le renommer Comédie de Colmar, pour une meilleure identification. Le Centre dramatique national Grand Est Alsace poursuit avec dynamisme sa mission première de création. Le théâtre accueille un bouillonnement artistique permanent, avec la présence de metteurs en scène, de comédiens, de chanteurs lyriques, d’auteurs, de chorégraphes, qui y fabriquent leurs spectacles. Tournée vers le théâtre musical, le jeune public, l’Europe, la programmation se veut très éclectique, allant du répertoire classique aux textes contemporains, en passant par des formes insolites. Lieu de vie et de convivialité, la Comédie de Colmar sait aussi sortir de ses murs pour aller à la rencontre des habitants à travers la ville et dans les villages alentours.