Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Pas de photographie de cet auteur ajoutez la photo

Viviane De Muynck

Belgique

Dernières critiques

Image de La Chambre d'Isabella

Des mots sur l'éphémère mouvement

mercredi 03 octobre 2018

Isabella, 12 après, la même émotion

Par Adrien Meignan

Lorsque je suis ressorti  du Grand T, ayant revu La chambre d’Isabella, 12 ans après l’avoir vu à Villeneuve d’Ascq (à La rose des vents) un sentiment profond s’empara de moi. J’ai eu la sensation …...

Lire l'article sur Des mots sur l'éphémère mouvement

Image de Guerre et térébenthine

mouvement.net

mardi 03 juillet 2018

Guerre et Thérébenthine - comme un rôti juteux et saignant

Par Marie Reverdy

L’adaptation du roman Guerre et Térébenthine de Stephan Hertmans par la Needcompany ne pouvait pas être mieux ficelée, comme un rôti juteux et saignant, rempli de muscle, de chair et de nerf....

Lire l'article sur mouvement.net

Image de Guerre et térébenthine

Sceneweb

dimanche 01 juillet 2018

Le chaos de la guerre

Par Stéphane Capron

Jan Lauwers est de retour en France avec l’adaptation du roman de Stefan Hertmans, Guerre et Térébenthine, sur les horreurs de la Première guerre mondiale. Une performance portée par la légende du théâtre flamand : Viviane De Muynck. La pièce a été présentée en première française à Sète et au Festival de Marseille....

Lire l'article sur Sceneweb

Image de Children of nowhere

addict-culture.com

jeudi 14 avril 2016

Lettre à Viviane de Muynck

Par Adrien Meignan

Le 23 mars 2016. Chère Viviane de Muynck. Je me permets enfin de vous écrire après n’avoir vu que deux pièces où l’on vous retrouve. Peut être est-ce un peu présomptueux de se permettre d’écrire une lettre alors que je ne vous connais pas personnellement et que je n’ai vu que deux pièces [...]...

Lire l'article sur addict-culture.com

Image de Children of nowhere

Les Trois Coups

jeudi 18 février 2016

La poésie pour panser les plaies du peuple chilien

Par Léna Martinelli

Avec les « Children of Nowhere », Fabrice Murgia raconte les années de dictature au Chili, entre théâtre, musique, vidéo et carnet de voyage. Un spectacle débordant d’humanité qui fait œuvre de mémoire....

Lire l'article sur Les Trois Coups

Image de Children of nowhere

I/O Gazette

lundi 15 février 2016

Des voix dans le désert

Par Clotilde Parlos

Entre témoignages vidéos, chant lyrique, monologues et quatuor à cordes, Fabrice Murgia dans sa mise en scène de « Children of Nowhere » rend la parole aux victimes du camp de prisonniers de Chacabuco, dissimulé dans le désert chilien, sous la dictature de Pinochet. Le documentaire se retrouve ici dans le théâtre sous sa forme poétique dans une mise en scène esthétique et quasiment hypnotique...

Lire l'article sur I/O Gazette

Image de Children of nowhere

Théâtre au Vent

lundi 25 janvier 2016

Leur lieu de mémoire est devenu un village fantôme

Par Evelyne Trân

Il y a encore des terres inexplorées, est-il possible de le croire avec l’afflux des informations, des connaissances qui transitent par les médias et notamment internet. The children of nowhere fait partie du projet Ghost roads, qui s'est imposé à Fabrice Murcia au cours de ses voyages à travers une dizaine de villages fantômes en Amérique (Texas, Arizona, Nouveau Mexique et Californie) dit-il

Lire l'article sur Théâtre au Vent

Image de La Chambre d'Isabella

Bigorre.org

vendredi 03 février 2012

La superbe chambre d’Isabella

Par Stéphane Boularand

La scène du Parvis est encombrée d’une multitude objets africains qui paraissent plus ou moins rares, plus ou moins authentiques. Et au milieu l’imposante Viviane de Muynck, une Isabella vieille, grosse et aveugle, qui commence de sa voix grave à nous raconter d’où elle vient. « Petite j’ai été élevée par Anna et Arthur, nous habitions dans un phare, près de la côte....

Lire l'article sur Bigorre.org

Image de La Maison des cerfs

Un fauteuil pour l'orchestre

dimanche 09 mai 2010

« The world is not behind you »

Par Audren Destin

La pièce venait de se terminer et je m’apprêtais à quitter la salle lorsqu’une dispute a éclaté derrière moi entre deux personnes qui avaient manifestement un point de vue différent sur le spectacle qu’ils venaient de voir. « Un temple de la laideur ! », « une escroquerie subventionnée » disait l’un, « une pièce sublime » lui répondait l’autre....

Lire l'article sur Un fauteuil pour l'orchestre

Image de La Maison des cerfs

Rue du Théâtre

mardi 21 juillet 2009

Patchwork de l’imaginaire et du réel

Par Michel Voiturier

Le réel, c’est le quotidien de la troupe, les réactions des comédiens à la vie, le drame de la mort d’un photographe ami au Kosovo, des photos de guerre… L’imaginaire, c’est la maison des cerfs, un journal intime, les hypothèses échafaudées à partir des événements qui se succèdent. Lauwers relie leurs trames par une navette continue entre...

Lire l'article sur Rue du Théâtre