Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Pas de photographie de cet auteur ajoutez la photo

Victor Gauthier Martin

France

Présentation

Après deux ans en Angleterre au Everyman Theater à Cheltenham, Victor Gauthier-Martin, de retour France, suit les ateliers du soir au Théâtre National de Chaillot puis intègre l'ERAC (Ecole Régionale d'Acteurs de Cannes). Il y met en scène avec sa promotion « Les amis font le philosophe » de Jacob Lenz.

Un an plus tard, en 1994, il est reçu au CNSAD (Conservatoire National Supérieur d'Art Dramatique) où il monte « Ambulance » de Grégory Motton en salle Jouvet au Conservatoire et au Théâtre des Ateliers à Aix-en-Provence, puis "La cuisine" d'Arnold Wesker au Théâtre du Conservatoire et au Théâtre du Soleil, invité par Ariane Mnouchkine.

Il repart ensuite un an en Angleterre à LAMDA (London Academy of Music and Dramatic Art) avec une bourse Lavoisière. A son retour, il présente « Ailleurs tout près » de Françoise Mesnier dans le cadre du Jeune Théâtre National et travaille en collaboration avec la compagnie du Vis-à-Vis pour monter « Les petites choses » et « Un baiser dans la tête » de Sonia Willi au Théâtre Universitaire de Nantes.
Entre 2000 et 2002, dans le cadre de l'Unité Nomade de Formation à la Mise en Scène, il travaille avec Manfred Karge à Berlin et Krystian Lupa à Cracovie. En parallèle, il est comédien dans les spectacles de Sébastien Bournac, Jean-François Peyret, Benoît Bradel, Pascal Rambert, Alain Françon et Jean Liermier.

Depuis 2003, Victor Gauthier-Martin développe tous ses projets de mise en scène au sein de microsystème avec la collaboration de Juliette Roels en tant que chargée de production. La compagnie est associée à la Comédie de Reims de 2004 à 2007 et en résidence au Forum de Blanc-Mesnil depuis le 1ier janvier 2008.
Il choisit les textes quʼil monte, issus du répertoire ou contemporains, pour la manière dont ceux-ci résonnent avec la société. Depuis sa création, microsystème a produit et co-produit :

  • - « Le rêve dʼun homme ridicule » de Fédor Dostoïevski en décembre 2004
  • - « La Vie de Timon » de William Shakespeare en février 2005
  • - « Gênes 01 » de Fausto Paravidino en octobre 2007
  • - « Genoa / Us » en anglais dʼaprès Gênes 01 en avril 2008 à New York
  • - « 109 » en novembre 2008
  • - « Le Laveur de visages » de Fabrice Melquiot en février 2009

Parallèlement à son activité de création, microsystème développe un important travail de transmission auprès de jeunes professionnels et de sensibilisation auprès dʼamateurs à travers des ateliers pensés comme des projets de création tels quʼAutonomies en chantier, Si J'avais un marteau ... Ces activités renvoient à deux notions particulièrement importantes : l'ancrage sur un territoire et le développement dʼun projet artistique sur le long terme.

Que ce soit au travers dʼoeuvres littéraires, de textes dramatiques, dʼextraits de presse, ou encore dʼinterviews, « Que comprend t-on du monde dʼaujourdʼhui ? » est la question qui traverse de façon récurrente le travail de microsystème.

imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Déjà abonné, Je suis abonné(e) Voir un exemple Je m'abonne

Ces documents sont à votre disposition pour un usage privé.
Si vous souhaitez utiliser des contenus, vous devez prendre contact avec la structure ou l'auteur qui a mis à disposition le document pour en vérifier les conditions d'utilisation.