Photo de Steve Gagnon

Steve Gagnon

Canada

Dernières critiques

Image de En dessous de vos corps, je trouverai ce qui est immense et qui ne s'arrête pas

Théâtre du blog

dimanche 06 août 2017

"En dessous de vos corps", Vincent Goethals choisit l’épure de la modernité

Par Véronique Hotte

Vincent Goethals choisit l’épure de la modernité, via la chorégraphie de Louise Hakim. Des châssis  transparents montent et descendent, s’ouvrent ou se ferment, alors que l’on distingue à peine en théâtre d’ombres,  le guitariste Bernard Vallery qui assure l’environnement sonore : angoisse presque palpable.  Des...

Lire l'article sur Théâtre du blog

Image de En dessous de vos corps, je trouverai ce qui est immense et qui ne s'arrête pas

szenik.eu

samedi 05 août 2017

La jalousie à la pointe du couteau

Par redaction

Il n’est pas tous les jours facile d’être empereur, surtout quand les histoires d’amour et de jalousie viennent nous faire perdre la raison. Mais de qui parle-t-on ? Du controversé Néron, l’empereur impitoyable qui régna d’une main de fer et envoya sans pitié tant de gens à la mort. Mais ne vous inquiétez pas, il ne s’agit pas ici d’une mise en scène grandiloquente avec des comédiens en toges blanches et couronnes de lauriers !...

Lire l'article sur szenik.eu

Image de En dessous de vos corps, je trouverai ce qui est immense et qui ne s'arrête pas

La Croix

vendredi 28 juillet 2017

Au théâtre du Peuple de Bussang, un "Britannicus" en drame sexuel

Par AFP

Pour sa dernière saison à la direction du Théâtre du peuple de Bussang, Vincent Goethals a choisi de monter un "Britannicus" mordant et de faire résonner une langue moderne jusqu'à la fin de l'été dans cet écrin de bois niché dans les Vosges....

Lire l'article sur La Croix

Image de En dessous de vos corps, je trouverai ce qui est immense et qui ne s'arrête pas

24h montreal

vendredi 11 octobre 2013

En dessous de vos corps…: des mots qui font frissonner

Par Élise Jetté

Hormis le titre trop long qui fait fourcher la langue, difficile de trouver un commentaire négatif à formuler par rapport à En dessous de vos corps je trouverai ce qui est immense et qui ne s'arrête pas....

Lire l'article sur 24h montreal

Image de En dessous de vos corps, je trouverai ce qui est immense et qui ne s'arrête pas

Le Devoir

mercredi 09 octobre 2013

Le feu sacré

Par Marie Labrecque

La tiédeur, l’homogénéité stylistique, très peu pour Steve Gagnon. En deux pièces créées cette année à La Licorne, l’auteur de Ventre a campé son univers, cru et traversé par un souffle poétique. Avec des personnages aux sentiments démesurés ayant du mal à accepter le conformisme et le confort d’une société molle....

Lire l'article sur Le Devoir

Image de En dessous de vos corps, je trouverai ce qui est immense et qui ne s'arrête pas

La Presse

vendredi 04 octobre 2013

En dessous de vos corps...: à fleur de peau

Par Luc Boulanger

Le titre est très beau et long: En dessous de vos corps je trouverai ce qui est immense et qui ne s'arrête pas. C'est un texte percutant, à la fois cru et poétique, signé Steve Gagnon. Et c'est la création québécoise la plus intense que l'on ait vue depuis des lustres....

Lire l'article sur La Presse

Image de En dessous de vos corps, je trouverai ce qui est immense et qui ne s'arrête pas

La Presse

lundi 30 septembre 2013

Britannicus revisité par deux jeunes auteurs

Par Jean Siag

En dessous de vos corps je trouverai ce qui est immense et ne s'arrête pas est le titre (beaucoup trop long, il est au courant) de la troisième pièce de Steve Gagnon depuis sa sortie du Conservatoire de Québec, en 2008 (après La montagne rouge et Ventre). Une libre adaptation de Britannicus de Racine....

Lire l'article sur La Presse