Photo de Stéphane Braunschweig

Stéphane Braunschweig

France – Né(e) en 1964

Voir aussi : Odéon-Théâtre de l'Europe ,

Présentation

Stéphane Braunschweig est né en 1964. Après des études de philosophie à l'École Normale Supérieure, il rejoint en 1987 l’École du Théâtre national de Chaillot dirigée par Antoine Vitez, où il reçoit une formation théâtrale pendant trois ans. Il fonde alors sa compagnie le Théâtre-Machine avec laquelle il crée ses premiers spectacles.

En 1991, il présente à Gennevilliers Les Hommes de neige, trilogie composée de Woyzeck de Georg Büchner, Tambours dans la nuit de Bertolt Brecht et Don Juan revient de guerre d’Ödön von Horvath, et pour laquelle il reçoit le prix de la révélation théâtrale du Syndicat de la critique. La même année, il met en scène Ajax de Sophocle (Dijon, Strasbourg, Gennevilliers/ Festival d'Automne) et en 1992 La Cerisaie d'Anton Tchekhov (Orléans, Gennevilliers/ Festival d'Automne, tournées en France et à Moscou). Stéphane Braunschweig est directeur du Centre dramatique national/Orléans-Loiret-Centre de 1993 à juin 1998. En 1993, il crée à Dijon, en collaboration avec Giorgio Barberio Corsetti, Docteur Faustus d'après Thomas Mann (repris à Rome, Orléans, Berlin, Gennevilliers/ Festival d'Automne, Istanboul) et monte Le Conte d'hiver de Shakespeare (Orléans, Strasbourg, Gennevilliers, Edinbourg). Puis il crée en 1994 au Festival d'Avignon Amphitryon de Heinrich Von Kleist, repris à Orléans, Strasbourg, et à l'Athénée-Louis Jouvet en mars 1995 en même temps que Paradis verrouillé (deux essais d'après Kleist : Sur le théâtre de marionnettes et Penthésilée, fragments). Il crée Franziska de Frank Wedekind en décembre 1995 à Orléans, repris à l'Odéon - Théâtre de l'Europe en janvier 1996 puis au Théâtre national de Belgique à Bruxelles, et Peer Gynt d’Henrik Ibsen en décembre de la même année au théâtre de Gennevilliers dans le cadre du Festival d'Automne, spectacle récompensé par le Syndicat de la critique. En décembre 1997, il crée Dans la jungle des villes de Bertolt Brecht à Orléans, repris à Paris au Théâtre national de la Colline et en tournée, notamment au Festival d’Istanboul et à Berlin durant l’hiver et le printemps 1998.

Il crée Le Marchand de Venise de Shakespeare au Théâtre des Bouffes du Nord en janvier 1999, repris en tournée en France jusqu’en avril 1999. Il met également en scène plusieurs spectacles de théâtre à l’étranger, notamment Mesure pour mesure de Shakespeare en langue anglaise dans le cadre du festival d'Edimbourg en juillet 1997, repris ensuite à Orléans et au théâtre des Amandiers de Nanterre dans le cadre du Festival d’Automne à Paris, ainsi qu’une version italienne du Marchand de Venise pour le Piccolo Teatro de Milan en mars 1999, repris en 2000 à Milan et dans plusieurs villes d’Italie. En décembre 1999, il met en scène Woyzeck de Büchner en langue allemande au Bayerisches Staatsschauspiel de Munich, repris en ouverture de saison au TNS en 2000 puis à Francfort à l’automne 2oo1.

À l’opéra, il a mis en scène au théâtre du Châtelet Le Chevalier imaginaire de Fénelon (1992), Le Château de Barbe-Bleue de Bartók (1993), Fidelio de Beethoven (1995), créé au Staatsoper de Berlin et Jenufa, de Janácek (1996). Il a également créé La Rosa de Ariadna de Dazzi au Festival Musica de Strasbourg (1995), Rigoletto de Verdi à l’Opéra de la Monnaie de Bruxelles (1999), Elektra de Strauss à l’Opéra national du Rhin à Strasbourg (2002). Pour le Festival d’Aix-en-Provence, il a mis en scène La Flûte enchantée de Mozart (1999), L’Affaire Makropoulos de Janácek (2000), Wozzeck de Berg (2003), La Tétralogie de Wagner sous la direction de Simon Rattle (L’Or du Rhin, 2006, La Walkyrie, 2007, Siegfried, 2008 et Le Crépuscule des dieux, 2009, tous repris ensuite au Festival de Pâques de Salzbourg). En 2008, il a créé pour l’ouverture de saison de la Scala de Milan Don Carlo de Verdi. Il mettra en scène Pelléas et Mélisande de Debussy à l’Opéra Comique en juin 2010.

Stéphane Braunschweig est artiste associé du Théâtre national de la Colline depuis janvier 2009 et il en deviendra le directeur en janvier 2010. Il y a présenté à l’invitation d’Alain Françon Dans la Jungle des villes, La Mouette, L’Exaltation du labyrinthe, Brand, L’enfant rêve, et Les Trois Soeurs. Pour sa première saison en tant que directeur, il y crée en novembre 2009 deux pièces d’Ibsen Une maison de poupée et Rosmersholm, en 2010, Lulu de Frank Wedekind et en 2011 Je disparais et Tage Unter (Jours souterrains) de l'auteur norvégien Arne Lygre.

imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Déjà abonné, Je me connecte Voir un exemple Je m'abonne

Ces documents sont à votre disposition pour un usage privé.
Si vous souhaitez utiliser des contenus, vous devez prendre contact avec la structure ou l'auteur qui a mis à disposition le document pour en vérifier les conditions d'utilisation.