Photo de Simon Stephens

Simon Stephens

Royaume Uni – Né(e) en 1971

Présentation

Né à Stockport (Manchester) en 1971, il entreprend des études d’Histoire à l’université de York et y découvre le théâtre. Il commence à écrire à l’âge de 21 ans, s’installe à Édimbourg et monte ses pièces dans des théâtres indépendants. En 1998, Bluebird, créée par G. Anderson, est très remarquée au Festival des jeunes auteurs du Royal Court à Londres, qu’il intègre en 2000 comme auteur en résidence et où il enseignera dans le cadre du Young Writers Programme de 2001 à 2005. Il y écrit Herons (2001). Puis à Manchester, en résidence au Royal Exchange, il écrit Port (2002). Qu’elles explorent le mode de vie familiale et individuelle de la classe ouvrière ou de la classe moyenne anglaises, ses pièces dessinent un paysage du nouveau millénaire aussi exact, âpre, noir et désespéré qu’empreint d’un humanisme tendre, une forme d’espérance. Ses personnages, perdants ou victimes, ne cessent de se débattre pour échapper à leur enfermement. Si son oeuvre rejoint la grande tradition du naturalisme anglais, son réalisme est d’abord poétique. Dans One Minute (Crucible Theatre, Sheffield, 2003), Stephens approche l’écriture du “cauchemar urbain” de façon plus expérimentale. Puis viennent: Christmas (Pavilion Theatre, Brighton, 2004), Country Music (Royal Court, 2004) On the Shore of the Wide World (Royal Exchange, 2005; prix Olivier de la Meilleure Pièce), Motortown (Royal Court, 2006), Pornography (création en allemand, Deutsches Schauspielhaus, Hanovre, 2007; création en anglais, Traverse Theatre, Festival d’Édimbourg, 2008), Harper Regan (National Theatre, 2008), Seawall (Bush Theatre, 2009), Heaven (Traverse Theatre, 2009), Punk Rock (Lyric Hammersmith Theatre, Londres, 2009), A Thousand Stars Explode in the Sky, écrite avec D. Eldridge et R. Holman (Lyric Hammersmith, 2010), T5 (Traverse Theatre, Festival d’Édimbourg, 2010), Marine Parade, écrite avec M. Eitzel (Festival de Brighton, 2010) et The Trial of Ubu (diptyque avec Ubu Roi, Schauspielhaus, Essen, 2010). Pour BBC Radio 4, il écrit Five Letters Home to Elizabeth (2001) et Digging (2003) et, pour la télévision, signe des scénarios originaux ou adapte ses pièces (Motortown, Pornography). Premier auteur dramatique britannique accueilli en résidence au National Theatre (2005), il est actuellement artiste associé au Lyric Hammersmith. Son théâtre est publié aux éditions Methuen. En France, Country Music a été créée par Tanya Lopert, en 2006, au Théâtre des Déchargeurs, et, en janvier 2011, Lucas Hemleb présentera Harper Regan au Théâtre du Rond-Point, créée à la Maison de la Culture d’Amiens.

imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Voir un exemple Je m'abonne