Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Pas de photographie de cet auteur ajoutez la photo

Asja Srnec Todorovic

Croatie – Né(e) en 1967

Dernières critiques

Image de Effleurement

lunion.fr

vendredi 20 janvier 2017

Un intime tête-à-tête à la Comédie de Reims

Par Valérie Coulet

Clara Chabalier met en scène « Effleurement », une émouvante rencontre le temps d’une coupe-brushing. À découvrir à Reims jusqu’au 27 janvier....

Lire l'article sur lunion.fr

Image de Effleurement

Mediapart - blog

mardi 22 mars 2016

Clara Chabalier shampouine « Effleurement »

Par Jean-Pierre Thibaudat

Le 18e festival Artdanthé s’est ouvert à Vanves sans celui qui l’a créé, mis en retraite forcée, mais avec une jeune équipe qu’il a formée. Créations, works in progress, performances. Des artistes à découvrir ou à suivre comme Clara Chabalier qui nous fait elle-même découvrir une pièce inédite en français de la croate Asja Srnec Todorovic, et participe au projet "UFE" de César Vayssié....

Lire l'article sur Mediapart - blog

Image de Respire !

Théâtres.com

mercredi 07 mai 2014

Une occasion de découvrir une écriture corrosive

Par Audrey Jean

Une critique du spectacle Respire! d'Asja Srnec Todorovic mise en scène par Dominique Dolmieu à la Maison d'Europe et d'Orient....

Lire l'article sur Théâtres.com

Image de Respire !

Théâtre au Vent

vendredi 02 mai 2014

Et cette bouffée d’air Croate est vraiment bienvenue !

Par Evelyne Trân

La Mort en personne a fait courir en herbes folles l’écriture de nombre d’écrivains depuis la nuit des temps. Souvenons-nous du Horla de Maupassant, d’Une charogne de Baudelaire, du Sardanapale de Byron, du Faust de Goethe, des élégies de Rilke, des souvenirs de la maison des morts de Dostoïevski, et de la ballade des pendus de Villon.

Lire l'article sur Théâtre au Vent

Image de Respire !

M La Scène

jeudi 01 mai 2014

Un entre-deux sensible

Par Marie-Laure Barbaud

Il est des plaisirs qui ne se boudent pas et qui se partagent. Au détour d'un passage, dans le XII, tout près de la Gare de Lyon, se niche la Maison de l'Europe et de l'Orient. C'est dans ce lieu hybride, à la fois librairie, centre de création et "bunker" théâtral que le Théâtre national de Syldavie, dirigé par Dominique Dolmieu, reprend pour la seconde fois, Respire!, la pièce de la dramaturge croate, Asja Smec Todorovi...

Lire l'article sur M La Scène

Image de Respire !

M la Scène

jeudi 01 mai 2014

Il est des plaisirs qui ne se boudent pas et qui se partagent.

Par Marie-Laure Barbaud

Au détour d'un passage, dans le XII, tout près de la Gare de Lyon, se niche la Maison de l'Europe et de l'Orient. C'est dans ce lieu hybride, à la fois librairie, centre de création et "bunker" théâtral que le Théâtre national de Syldavie, dirigé par Dominique Dolmieu, reprend pour la seconde fois, Respire!, la pièce de la dramaturge croate, Asja Smec Todorovic.

Lire l'article sur M la Scène

Image de Respire !

le Souffleur

lundi 24 février 2014

"Pas très optimiste, mais diablement bien réalisé"

Par Willie Boy

Respire ! est une pièce à l’univers ambigu où des personnages réalistes et loufoques se promènent, jouent, tentent, baisent, vivent, alors même qu’on ne sait pas s’ils sont encore vivants.

Lire l'article sur le Souffleur

Image de Respire !

Froggy's Delight

dimanche 16 février 2014

"Une véritable pépite à plus d'un titre"

Par Martine Piazzon

Monté par Dominique Dolmieu dans la petite salle du Théâtre national de Syldavie sis dans la Maison d'Europe et d'Orient qu'il dirige, "Respire !" s'avère une véritable pépite à plus d'un titre.

Lire l'article sur Froggy's Delight

Image de Respire !

Le billet des auteurs de théâtre

mercredi 29 janvier 2014

Ambiance hall d'aéroport

Par Gilles Boulan

Ambiance hall d'aéroport et brouhaha des lieux de transit. Se trouvent là trois personnes à l'identité incertaine, tout juste identifiés par une simple allusion à leur code génétique Donc une femme et deux hommes : XX, XY et XXY. Debout devant des guichets, ils répondent aux questions d'un examinateur qui demeure invisible.

Lire l'article sur Le billet des auteurs de théâtre