Photo de Rémi De Vos

Rémi De Vos

France – Né(e) en 1963

Dernières critiques

Image de Départ volontaire

L'Humanité

jeudi 23 mai 2019

Partir, c’est mourir un peu (ou pas)

Par Marie-José Sirach

Le directeur du théâtre du Nord Christophe Rauck, met en scène Départ volontaire, une fable sociale contemporaine sur le monde de l’entreprise écrite par Rémi de Vos....

Lire l'article sur L'Humanité

Image de Départ volontaire

lesechos.fr

mercredi 15 mai 2019

« Départ volontaire » : la douleur de l'argent au Théâtre du Nord

Par Philippe Chevilley

Traiter du monde de l'entreprise au théâtre n'a rien d'évident. Dénoncer avec fougue « l'horreur économique » est une chose, impliquer,......

Lire l'article sur lesechos.fr

Image de Départ volontaire

France Inter

mardi 16 avril 2019

Départ volontaire, double rôle et double jeu

Par alérie Guédot

Une écriture entre récit et fiction, double rôle et double jeu pour des comédiens de haut vol dirigés par Christophe Rauck... dans un délire judiciaire comme peut en produire aujourd’hui le monde du travail....

Lire l'article sur France Inter

Image de Ben oui mais enfin bon

Journal La Terrasse.fr

mercredi 19 décembre 2018

"Ben oui mais enfin bon" - Belle facture, geste accompli et belle ouvrage…

Par Catherine Robert

Entre Grandes ballades et Belles sorties, la forme brève écrite par Rémi De Vos pour les jeunes comédiens de l’Ecole du Nord se pose sur le plat...

Lire l'article sur Journal La Terrasse.fr

Image de Toute ma vie j'ai fait des choses que je savais pas faire

unfauteuilpourlorchestre.com

mardi 16 janvier 2018

Une situation transpirant l’actualité

Par Jean Hostache

Un spectacle bouleversant, rare, sensible. Une actrice morte au sol, son corps tracé au contour par des lignes blanches. Une voix brûlante pour faire le récit d’un drame contemporain : celui d’un homme dont le seul fait d’aimer les hommes et de se taire ferra de son histoire une tragédie....

Lire l'article sur unfauteuilpourlorchestre.com

Image de Toute ma vie j'ai fait des choses que je savais pas faire

Froggydelight.com

lundi 15 janvier 2018

Une ironie du désespoir mordante et irrésistible

Par Nicolas Arnstam

Agressé dans un bar pour une raison qu'il ignore, un homme est au sol et parle. Avec "Toute ma vie j'ai fait des choses que je savais pas faire", Rémi De Vos décortique le mécanisme de la peur et donne à ce personnage discret et taiseux une soudaine volubilité pour dire enfin ce que la terreur finit par faire ressurgir chez lui...

Lire l'article sur Froggydelight.com

Image de Toute ma vie j'ai fait des choses que je savais pas faire

Théâtre du blog

dimanche 14 janvier 2018

C’est pas moi qui ai commencé

Par Mireille Davidovici

« C’est pas moi qui ai commencé, le type, il en avait après moi et je ne saurai jamais pourquoi », profère une voix d’outre-tombe, tandis qu’un corps gît à terre, immobile devant un écran blanc. Pour tout décor, une chaise renversée. Bientôt, le personnage se meut lentement et déroule le récit d’une rixe dans un bar dont on devine, par l...

Lire l'article sur Théâtre du blog

Image de Toute ma vie j'ai fait des choses que je savais pas faire

WebThéâtre

vendredi 12 janvier 2018

Etat de choc

Par Corinne Denailles

n grand spectacle que cette petite forme de 45 minutes conçue en étroite collaboration par le dramaturge Rémi De Vos, le metteur en scène et directeur du théâtre du Nord, Christophe Rauck et la comédienne exceptionnelle Juliette Plumecocq-Mech ; aventure riche d’une ancienne et féconde complicité entre le metteur en scène et la comédienne...

Lire l'article sur WebThéâtre

Image de Toute ma vie j'ai fait des choses que je savais pas faire

Le Bruit du off tribune

lundi 04 décembre 2017

Bourreau malgré lui et victime expiatoire

Par yves kafka

Sur la scène écrin du Studio de création du TnBA, une imposante silhouette encapuchonnée gît. Autour d’elle, tracé à la craie, un trait dessine la forme de son corps plaqué au sol. Derrière elle, un mur blanc. Une chaise renversée complète ce décor minimaliste. Tous les éléments d’une scène de crime prisée par les séries télévisées reviennent en mémoire.

Lire l'article sur Le Bruit du off tribune

Image de Botala Mindele

Echo.be

lundi 18 septembre 2017

L'Afrique n'a pas besoin des mindele

Par Cecile Berthaud

En lingala, "mindele" signifie "les hommes blancs". "Botala mindele", le titre de la pièce, veut dire "Regarde les Blancs". Tout est là, dans ce titre parfait: le miroir tendu à l’Occidental européen sur son rapport aux Africains....

Lire l'article sur Echo.be