Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Pas de photographie de cet auteur ajoutez la photo

Philippe Sireuil

Belgique – Né(e) en 1952

Suivre aussi Philippe Sireuil sur :

Ajoutez un lien vers twitter, facebook, linkedin, instagram

Présentation

Né en 1952, Philippe Sireuil est diplômé de l'Institut national supérieur des arts du spectacle (Bruxelles) en section théâtre en 1974. Par la suite il y donnera des cours pendant une vingtaine d’années. Il enseigne également au Studio Hermann Teirlinck d'Anvers (1985), au Conservatoire d'art dramatique de Genève (1988), à l'École du Théâtre national de Strasbourg (de 1985 à 1990), et au Conservatoire de Lausanne (2001). Il est le co-fondateur du Théâtre Varia avec Michel Dezoteux et Marcel Delval dont il est le directeur effectif de 1988 à 2000.
Il est également le directeur artistique de l’Atelier Théâtre Jean Vilar de 2001 à 2003. Il est artiste associé au Théâtre national de Belgique entre 2005 et 2010. Depuis juillet 2008, la structure de production La Servante, qu’il dirige, est invitée en compagnonnage au Théâtre de la place des Martyrs.

Au théâtre, il signe de nombreuses mises en scène dont les plus récentes sont : Récit de la servante Zerline, d’Hermann Broch (La Servante, 2004). Tartuffe, (Théâtre National de Belgique, 2005). Les mots savent pas dire de Pascal Rebetez (Théâtre de Poche de Genève, 2005). Mesure pour Mesure, de William Shakespeare (Théâtre National de Belgique, 2006). La forêt d’Alexandre Ostrovski (Théâtre National de Belgique, 2007). Dialogue d’un chien avec son maître sur la nécessité de mordre ses amis de Jean-Marie Piemme (Théâtre National de Belgique, 2007). Le misanthrope (Théâtre National de Belgique, 2008), Bérénice (Théâtre de la Place des Martyrs et Théâtre de Carouge de Genève 2009), Mort de chien (Théâtre du Rideau de Bruxelles, 2009), La Musica deuxième de Marguerite Duras (Compagnie du Phénix, Théâtre Alchimic de Genève et Théâtre Vidy- Lausanne, 2009), Pleurez mes yeux, pleurez, d’après Le Cid de Corneille (Théâtre national de Belgique, 2010), Savannah Bay de Marguerite Duras (Théâtre de la place des Martyrs, 2010), Juste la fin du monde de Jean-Luc Lagarce (Théâtre de la place des Martyrs, 2011).

À l'opéra, ses dernières mises en scène sont : La Bohême de Giacomo Puccini (Opernhaus de Zürich, 2005), La Favorite de Gaétano Donizetti (Opernhaus de Zürich, 2006), Pelléas et Mélisande (Opéra Royal de Wallonie, 2007), La Lumière Antigone de Pierre Bartholomée et Henry Bauchau (Théâtre Royal de La Monnaie, 2008), Haydn Amore (Chapelle Musicale Reine Elisabeth et Théâtre royal de La Monnaie, 2008), Le Nozze di Figaro (Opéra de Monte-Carlo, 2010), Rigoletto (Opéra Royal de Wallonie, 2010), Un ballo in maschera (Opéra Royal de Wallonie, 2010).

Il reçoit divers prix pour ses mises en scène : prix du Challenge Théâtra 1985, prix du Théâtre 1998 du meilleur metteur en scène, prix de la Critique 2007 de la meilleure mise en scène. Il est également nommé, en 1993, chevalier des Arts et des Lettres par Jack Lang.

imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Déjà abonné, Je suis abonné(e) Voir un exemple Je m'abonne

Ces documents sont à votre disposition pour un usage privé.
Si vous souhaitez utiliser des contenus, vous devez prendre contact avec la structure ou l'auteur qui a mis à disposition le document pour en vérifier les conditions d'utilisation.