Photo de Patrick De Oliveira

Patrick De Oliveira

France

Dernières critiques

Image de J'ai pris mon père sur mes épaules

Les Trois Coups

vendredi 29 mars 2019

Le cœur et les épaules

Par Juliette Nadal

Arnaud Meunier, actuel directeur de la Comédie de Saint-Étienne, met en scène le texte qu’il a commandé au grand auteur de théâtre Fabrice Melquiot. « J’…...

Lire l'article sur Les Trois Coups

Image de J'ai pris mon père sur mes épaules

Politis.fr

mardi 12 février 2019

« J’ai pris mon père sur mes épaules » : esprit d’épique

Par Gilles Costaz

Dans un drame moderne inspiré de L’Énéide, Fabrice Melquiot raconte la préparation d’un voyage dans la banlieue stéphanoise....

Lire l'article sur Politis.fr

Image de J'ai pris mon père sur mes épaules

Le Monde.fr

lundi 11 février 2019

Mélodrame épique dans une cité HLM

Par Fabienne Darge

On n’en voit pas très souvent, des HLM, sur les scènes de théâtre. Celui-ci va s’installer au pied des Champs-Elysées, à Paris, avant de parcourir la France. Un HLM avec ses habitants, tels que les ont imaginés l’auteur Fabrice Melquiot, le metteur en scène Arnaud Meunier et le scénographe Nicolas Marie : c’est J’ai pris mon père sur mes épaules, qui, après avoir été créée à la Comédie de Saint-Etienne, que dirige Arnaud Meunier,...

Lire l'article sur Le Monde.fr

Image de J'ai pris mon père sur mes épaules

Journal La Terrasse.fr

mercredi 06 février 2019

Lyrisme poétique et âpreté du quotidien

Par Manuel Piolat-Soleymat

Fruit d’une commande de la Comédie de Saint-Etienne (où la pièce a été créée le 29 janvier dernier), J’ai pris mon père sur mes épaules donne la parole à des « laissés-pour-compte » de notre société. Une épopée contemporaine de Fabrice Melquiot, que le metteur en scène Arnaud Meunier porte haut....

Lire l'article sur Journal La Terrasse.fr

Image de J'ai pris mon père sur mes épaules

petit-bulletin.fr

mercredi 06 février 2019

Arnaud Meunier / Une vie en actes

Par Nicolas Bros

Depuis janvier 2011, Arnaud Meunier dirige La Comédie de Saint-Étienne. Avec pour ligne de mire permanente la création et la transmission, le metteur en scène poursuit son travail mêlant ouverture du théâtre au plus grand nombre, mise en avant d'oeuvres contemporaines et en valeur de la cité stéphanoise....

Lire l'article sur petit-bulletin.fr

Image de J'ai pris mon père sur mes épaules

destimed.fr

lundi 04 février 2019

Rencontre avec Arnaud Meunier, metteur en scène

Par Jean-Rémi Barland

Entretien avec Arnaud Meunier, metteur en scène de « J'ai pris mon père sur mes épaules », la pièce de Fabrice Melquiot qui a été créée à Saint-Étienne (...)...

Lire l'article sur destimed.fr

Image de J'ai pris mon père sur mes épaules

L'Oeil d'Olivier

dimanche 03 février 2019

J’ai pris mon père sur mes épaules, la fable homérique de Melquiot

Par Olivier Fregaville-Gratian d'Amore

S’inspirant librement du long poème de Virgile, L’Enéide, Fabrice Melquiot invite à une épopée humaine, contemporaine, qui traverse avec délicatesse et émotion les maux des exclus d’une société en ......

Lire l'article sur L'Oeil d'Olivier

Image de J'ai pris mon père sur mes épaules

Sceneweb

jeudi 31 janvier 2019

L’épopée de Fabrice Melquiot

Par Stéphane Capron

Fabrice Melquiot a franchi le sommet de la montagne imposée par Arnaud Meunier, le directeur de la Comédie de Saint-Etienne : écrire une épopée moderne pour un grand plateau et pour huit comédiens. Le résultat donne une pièce chorale de 3 heures, J’ai pris mon père sur les épaules, emmenée par une brillante distribution....

Lire l'article sur Sceneweb

Image de J'ai pris mon père sur mes épaules

Culturebox

jeudi 31 janvier 2019

Brakni et Torreton réunis sur scène dans "J'ai pris mon père sur mes épaules"

Par Ariane Combes-Savary

Pour sa nouvelle création, Arnaud Meunier, directeur de la Comédie de Saint-Etienne, réunit sur scène Rachida Brakni et Philippe Torreton. Une épopée comique et tragique sur la relation entre un père et son fils. "J'ai pris mon père sur mes épaules" de l'auteur contemporain Fabrice Melquiot est librement inspiré de L’Énéide de Virgile....

Lire l'article sur Culturebox

Image de Je crois en un seul dieu

hottello

mercredi 15 mars 2017

Ces figures féminines sont des ennemies et des complices qui s’ignorent

Par Véronique Hotte

e mot terrorisme renvoie à un affect destructeur, une passion déchaînée. Le terrorisme, qui bouscule les relations internationales et la notion de « guerre », représente, dans les situations inégalitaires, l’arme suprême du faible ou du pauvre – tel le terrorisme des Palestiniens face à Israël. Dérives religieuses et extrémisme de certains intégristes musulmans ont obscurci la pratique de la violence, exercée soit par des mercenaires endoctrinés...

Lire l'article sur hottello