Photo de Michel Didym

Michel Didym

France – Né(e) en 1958

Voir aussi : La Mousson d'Été , La Manufacture CDN Nancy-Lorraine

Dernières critiques

Image de Voyage en Italie

Théâtre au Vent

mercredi 20 mars 2019

Ecriture et voyage vont de pair chez Montaigne

Par Evelyne Tran

Un journal de voyage qui ne soit pas carte postale ni trop bavard, comme une bouteille à la mer pour attiser la curiosité de ses découvreurs, bien plus inspiré qu’un guide touristique, c’est ainsi que nous imaginons celui de Montaigne.

Lire l'article sur Théâtre au Vent

Image de Voyage en Italie

Sceneweb

dimanche 17 mars 2019

Montaigne anecdotique

Par Stéphane Capron

Montaigne est remis au goût du jour à Nancy, au Théâtre de la Manufacture par Michel Didym. Il vient de créer Voyage en Italie, un montage des textes de l’auteur du 16e siècle. Un spectacle classique et didactique....

Lire l'article sur Sceneweb

Image de Stage your city

Théâtre au Vent

jeudi 19 avril 2018

Le futur ça commence quand, avant ou après la mort ?

Par Evelyne Trân

Et le bel aujourd’hui à l’enseigne d’un poème de Mallarmé qu’en faites-vous ? A chacun ses références de toute façon, les figures de pensées bien pensantes ou malvenues ne manquent pas qui signaleront à votre interlocuteur si vous faites partie de son monde ou pas,

Lire l'article sur Théâtre au Vent

Image de Les Eaux et forêts

Sceneweb

dimanche 21 janvier 2018

Quand Duras fait un petit tour chez Beckett

Par Stéphane Capron

Michel Didym, le directeur du CDN de Nancy exhume une comédie un peu oubliée de Marguerite Duras, Les eaux et forêts (titre en hommage à l’auteur Louis-René des Forêts). Elle marche dans les pas du surréalisme, dans le Paris des années 60, loin de ses pièces les plus dramatiques et ombrageuses....

Lire l'article sur Sceneweb

Image de Les Eaux et forêts

Théâtre au Vent

dimanche 21 janvier 2018

Il n’y a rien de plus malfaisant que la banalité

Par Evelyne Trân

Comment celle qui a écrit « La douleur » et le scénario de « Hiroshima mon amour » pouvait-elle être drôle à ses heures ? Le sol est toujours mouvant chez Marguerite DURAS. Elle était tous terrains, la preuve s’il en est cette pièce « Eaux et forêts » où malicieusement, elle s’amuse à bombarder de confettis des personnages au fond d’un tableau indémontable,

Lire l'article sur Théâtre au Vent

Image de Le Malade imaginaire

Coup de théâtre

jeudi 07 décembre 2017

Michel Didym à l’écoute du Malade Imaginaire

Par Judith Sibony

Quand on va voir Le Malade Imaginaire, on sait bien qui l’on va retrouver sur scène : ce personnage familier nommé Argan, ridicule à force de se croire en mauvaise santé, et qui porte d’ailleurs un nom d’huile médicinale. Même si on n’a pas vu la pièce depuis longtemps, on se souvient que ce « malade imaginaire » est un homme fort peu lucide, qui préfère les caresses hypocrites de sa nouvelle femme aux avis affectueux et sincères de sa famille....

Lire l'article sur Coup de théâtre

Image de Le Malade imaginaire

L'Humanité

mercredi 15 novembre 2017

La bonne santé mordante d’un « Malade imaginaire »

Par Gérald Rossi

Dans sa mise en scène, Michel Didym exploite à fond la redoutable dynamique comique et sociale de cette dernière œuvre de Molière, qui, jusqu’à son dernier souffle brocarda avec rage les discours des médecins....

Lire l'article sur L'Humanité

Image de Le Malade imaginaire

FIGARO

vendredi 10 novembre 2017

"Le Malade imaginaire" : Molière, de la farce a la nuance

Par Armelle Héliot

n souple rideau doré occupe une partie du fond du plateau et laisse parfois deviner des scènes, en transparence. On aperçoit l'arrière de la maison d'Argan, avec ses murs tapissés. Pas de meubles, n'était le fauteuil qui ressemble à celui de Molière. Un décor de Jacques Gabel qu'éclaire Joël Hourbeigt....

Lire l'article sur FIGARO

Image de Le Malade imaginaire

Webtheatre.fr

lundi 06 novembre 2017

Argan notre contemporain

Par Dominique Darzacq

Non, non, Michel Didym, comédien, metteur en scène, directeur du Théâtre de la Manufacture de Nancy, ardent défenseur des écritures aujourd’hui, n’a pas fait faire à l’hypocondriaque Argan un saut dans notre siècle. C’est bien plus subtilement et en prenant Molière au pied de la lettre, intermèdes musicaux compris (signés Philippe Thibault), qu’il nous fait entendre où et comment peut résonner Le Malade imaginaire aujourd’hui, en même temps...

Lire l'article sur Webtheatre.fr

Image de Le Malade imaginaire

Froggydelight.com

dimanche 05 novembre 2017

Oscillant entre la farce et le drame

Par MM

Pour "Le Malade imaginaire" de Molière, comédie-ballet en trois actes et en prose, Michel Didym ne tend pas à donner sa "vision" de la pièce, au demeurant ambivalente, oscillant entre la farce et le drame dès lors qu'elle traite des thèmes de l'imposture, de l'imposture médicale déclinée à la manière de la commedia dell'arte à l'imposture du sentiment, et de la mort avec l'hypocondrie du principal protagoniste....

Lire l'article sur Froggydelight.com