Pas de photographie de cet auteur ajoutez la photo

Maya Bösch

Suisse – Né(e) en 1973

Présentation

Née en 1973 à Zürich de double nationalité (CH/USA), Maya Bösch se distingue aujourd’hui sur la scène artistique et culturelle par le caractère exploratoire et novateur des formes théâtrales qu’elle conçoit. Dans le cadre des études de mise en scène qu’elle suit à l’Université de Bryn Mawr de Philadelphie (USA), elle se concentre sur le Political Theater. Elle travaille ensuite pendant trois ans aux côtés de plusieurs metteurs en scène au Castillo Theater à New York, au CIFAS à Bruxelles, à Berlin, Vienne et Genève et prend part à des projets collectifs d’expérimentations théâtrales et performatives, en particulier avec le theatercombinat Vienne / Claudia Bosse et Josef Szeiler. En 2000, elle fonde STURMFREI, compagnie indépendante au sein de laquelle elle explore des écritures contemporaines telles que Heiner Müller, Sarah Kane, Michèle Fabien, Mathieu Bertholet, Elfriede Jelinek, mais s’empare également des classiques. Elle met en scène geneva.lounging de Mathieu Bertholet et hunger ! / Richard 3 de Shakespeare à la Comédie de Genève. Parallèle aux créations, Maya Bösch crée des installations théâtrales (architecture et son), stations urbaines (Ein Sportstück) installé sur le toit du Théâtre Saint-Gervais Genève et à la Vigie Charleroi (B). Elle développe une méthode de travail transdisciplinaire, en composant de plus en plus avec des notions d’architectures, de la danse et de la musique contemporaine. Avec RE-WET (je voudrais être légère et Sens : indifférent. Corps : inutile) elle développe le format de la performance et tourne dans plusieurs festivals, Centres dramatiques en France et en Belgique. Depuis 2006, elle alterne plusieurs formats de créations pour explorer des nouvelles formes et divers modes de travail dans un même élan et une vision globale de développement dramaturgique, performatif et esthétique de compagnie. Avec STURMFREI, elle impulse un mode de fonctionnement collectif, engagé tout au long du processus de travail qui suppose la conscience artistique et quasi politique de l’ensemble de ses collaborateurs. Conscience de participer à un projet commun qui s’inscrit dans une logique concertée. Inscrire l’objet théâtral dans le paysage urbain, exploser les gabarits du théâtre traditionnels en inventant, à chaque création, un nouveau rapport au temps et à l’espace, résister à la tendance consumériste d’une culture de masse dominante en défendant une approche artistique, critique et politique. Depuis septembre 2006, Maya Bösch codirige avec Michèle Pralong le Grü/Théâtre du Grütli, scène expérimentale et pluridisciplinaire Genève. Dans les premières années de direction, elle participe en tant que metteur en scène à plusieurs chantiers collectifs menés dans les saisons LOGOS, RE-, CHAOS (Les grecs, Inferno de Dante, chantier Heiner Müller). Ses dernières créations sont marquées par des auteurs émergeants notamment Sofie Kokaj (Déficit de larmes) et Timo Kirez ( Explosion !/Journal d’un Idiot). Maya Bösch a reçu la bourse Simon I. Patiño pour un séjour d’une année à Paris (Cité International des Arts). Elle est régulièrement sollicitée pour mener des master class dans des écoles dramatiques (Théâtre National de Bretagne (F), Centre International de Formation de l’Art de la Scène (B). Elle a participé en tant que jury au Festival Émulation à Liège (B) et a été invité en tant qu’artiste et metteur en scène au Theatertreffen Berlin (A). Elle participe à de nombreuses plateformes professionnelles et intervient sur le théâtre post dramatique, la performance et les formes nouvelles.

imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Déjà abonné, Je me connecte Voir un exemple Je m'abonne

Ces documents sont à votre disposition pour un usage privé.
Si vous souhaitez utiliser des contenus, vous devez prendre contact avec la structure ou l'auteur qui a mis à disposition le document pour en vérifier les conditions d'utilisation.