Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Photo de Maria Cristina Mastrangeli

Maria Cristina Mastrangeli

France – Né(e) en 1963

Suivre aussi Maria Cristina Mastrangeli sur :

Ajoutez un lien vers twitter, facebook, instagram

Présentation

Maria Cristina Mastrangeli est une comédienne, metteure en scène et porteuse de projet italienne vivant en France depuis plus de vingt ans.
En 2019 elle est en résidence à Anis-Gras, le lieu de l'autre (94). Elle tourne Comment écrire une (auto)biographie à succès, accessoirement on causera féminisme, conférence théâtrale décalée, crée à la Factorie, Maison de Poésie de Normandie et au 104 de Paris. Elle met en scène Bar de Spiro Scimone, programmé au Théâtre Essaïon de Paris, à partir du 2 septembre.
Elle a étudié l’Histoire et la Critique du Spectacle à l’Université la Sapienza de Rome et le Cinéma et l’Audiovisuel à la Sorbonne, Paris 3. Elle est diplômée en réalisation à la Libera Università del Cinema, alors dirigée par Sofia Scandurra et Leon Viola. En 1993 elle est sélectionnée pour le Programme de la Communauté Européenne EAVE (Les Entrepreneurs de l’Audio-Visuel Européens).
Elle a étudié le jeu à l’école Fersen de Rome et est diplômée du Conservatoire Régional du Latium, mais sa formation la plus marquante se fait auprès des membres de l’Actors Studio : de 1985 à 1990 au Duse Studio de Francesca de Sapio, puis auprès de Susan Strasberg et Geraldine Baron.
En 1996, elle est à son tour invitée à enseigner la Méthode Strasberg à l’EICTV, École National de Cinéma de Cuba.
Elle fonde en 1998 Octogone, laboratoire de création théâtrale, compagnie dédiée aux œuvres contemporaines. Pour Octogone, elle a mis en scène Conversation pour passer la nuit de Raffaella Battaglini (Comédie des Champs Élysée), Je suis contre toute réglementation dans une porcherie d'après Bertolt Brecht (Goethe Institut de Paris), L’ère du témoin d'après Annette Wieviorka et Stanley Milgram (Théâtre Studio d'Alfortville), Morituri de Philippe Malone (Théâtre de la Tempête, Paris), Le garçon de la photographie d'après une nouvelle d'Agata Tuszynska (Théâtre Populaire Romand, Suisse), III de Philippe Malone (Théâtre de l’Opprimé, Paris), Quelques mots pour dire d’où je viens de Guillaume Hasson (Théâtre Gérard Philipe, scène conventionnée de Frouard). En 2017 elle dirige une première lecture de Falsch de René Kalisky (journée internationale de la Francophonie - Tarmac de Paris) et L'Hiver de la cigale de Pietro Pizzuti (Artéphile Avignon OFF).
De 2004 à 2015 elle a été conseillère artistique de la biennale internationale de théâtre contemporain en Val-de-Marne, Les Théâtrales Charles Dullin.
Elle est membre du comité italien de la Maison Antoine Vitez pour la traduction théâtrale et a reçu, avec Sylvia Bagli, en 2014, l'aide à la traduction pour Vie de Angelo Longoni.
Elle a été jeune première au Théâtre National de Rome de 1986 à 1991. Elle y a travaillé avec Nikita Michalkov, Marcello Mastroianni, Maurizio Scaparro et Roberto Guicciardini.
En 2015 elle interprète le monologue de Pier Paolo Pasolini Un Petit Poisson sous la direction de Gerardo Maffei au Théâtre de Belleville, Paris 11ème.
En 2016 elle présente au 104 de Paris la première ébauche de Comment écrire une (auto)biographie à succès, accessoirement on causera féminisme, conférence théâtrale et décalée.
En 2017 : elle présente une première lecture de Falsch de René Kalisky pour la journée internationale de la Francophonie au Tarmac de Paris et organise avec Anna Romano des ateliers dans le cadre du projet européen EU collective plays!.
Son travail de comédienne entre français et italien la porte à être appelée pour des projet européens, comme récemment Tuffatori, gente di coraggio de Laurent Pluhmans et Maria Pia Selvaggio, mise en scène de Anna Romano, production de la compagnie belge FORTeRESse pour les festivals italiens Quartieri delle Arti (Viterbe) et Intercity – Teatro Limonaia (Florence).
Au cinéma elle a travaillé notamment avec : Francis Girod, Claude Chabrol, Marco Risi… Dernièrement elle a tourné dans Il colore nascosto delle cose de Silvio Soldini (Festival de Venise 2017) et Villa Ventura court-métrage du réalisateur suisse Roman Hüben (Festival de Locarno et d'Angers 2017). Elle s'amuse aussi dans les films de genre et tourne à quatre reprises avec le réalisateur Luigi Cozzi (aka Lewis Coates) : La Battaglia di Roma (2019), Piccoli Maghi (Festival de Sitges 2018), Blood on Mélies Moon (BIFF 2016, FantaFestival de Rome 2016) et Paganini Horror (1991).

imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Déjà abonné, Je suis abonné(e) Voir un exemple Je m'abonne

Ces documents sont à votre disposition pour un usage privé.
Si vous souhaitez utiliser des contenus, vous devez prendre contact avec la structure ou l'auteur qui a mis à disposition le document pour en vérifier les conditions d'utilisation.