Photo de Manuel Garcie-Kilian

Manuel Garcie-Kilian

France

Suivre aussi Manuel Garcie-Kilian sur :

Présentation

Après plusieurs années de théâtre semi-professionnel, c’est à l'âge de 18 ans que Manuel Garcie-Kilian entre à l’École supérieure d’art dramatique du Théâtre National de Bretagne à Rennes, sixième promotion. Il y travaille avec Stanislas Nordey, Claude Régy, Christian Colin, Christine Letailleur, Marie Vayssière, Cédric Gourmelon, Roland Fichet, Bruno Meyssat, Loïc Touzé, Eric Didry, Françoise Bloch, Arnaud Meunier, Renaud Herbin, Anton Kouznetsov etc.

A la sortie de l’école, il joue sous la direction de Stanislas Nordey, "399 secondes" de Fabrice Melquiot créée lors du festival Mettre en Scène 2009 au TNB, repris à Théâtre Ouvert à Paris en 2010. La même année, il est dans "Anatomie 2010" de Roland Fichet présenté à Mettre en Scène au TNB et repris au Théâtre de l’Est Parisien, puis dans "La Triste Désincarnation d’Angie la jolie" mise en scène par Marine de Missolz, création au Trident de Cherbourg, mais aussi dans "Le Château de Wetterstein" de Frank Wedekind, mise en scène de Christine Letailleur, créé au Théâtre Vidy-Lausanne. Il participe à la 10ème session de l'EPAT à Théâtre Ouvert/Paris, dans la mise en espace de Jean-Christophe Saïs du texte "Tout doit disparaître" d’Eric Pessan. Après "Meaning(s)" mis en scène par Pierre Sarzacq créé au Théâtre de la Fonderie et à l’ESPAL au Mans en 2011, il joue l’année suivante dans "Le Banquet" de Platon mis en scène par Christine Letailleur au TNB, dont il est l’assistant et comédien à plusieurs reprises, notamment en 2013 dans "Phaidra" d’après Yannis Ritsos, mais aussi lors de diverses masterclass dans les écoles supérieures de Rennes et de Liège. Cette même année, il lira "Erwin Motor, dévotion" de Magali Mougel, dans une mise en voix de Sebastien Bournac. Il participe au spectacle de rue "BIP!" de Pierre Sarzacq, création à Aurillac durant l’été 2014. Puis, il joue dans "Hinkemann" d'Ernst Toller, mis en scène par Christine Letailleur au TNB et repris, en 2015, au Théâtre National de la Colline à Paris. Sur la saison 2015/2016, il jouera le rôle de Danceny dans "Les Liaisons Dangereuses" mis en scène par Christine Letailleur, création au TNB puis tournée européenne dans une quinzaine de théâtres, notamment au TNS, au Théâtre de la Ville à Paris, au Théâtre de Liège, de Modène etc. Cette même saison, il joue dans "Juste la fin du monde" de Jean-Luc Lagarce, mis en scène par Clément Pascaud au TU de Nantes. En 2017, il joue dans deux pièces de Bertolt Brecht : "Baal" mis en scène par Christine Letailleur, création au TNB, repris au TNS et à la Colline ; ainsi que dans "La Résistible ascension d’Arturo UI" mis en scène par Pierre Sarzacq, création à l’ESPAL au Mans, reprise notamment au Grand-T de Nantes. Début 2018, il se lance dans l’aventure "HYBRIS", texte co-écrit et co-mis en scène avec Vanille Fiaux, création au TU de Nantes, repris cette même année notamment dans le cadre du Festival Impatience au Théâtre de Gennevilliers. Entre 2018 et 2019, il participe à diverses lectures et performances notamment au Musée d’arts de Nantes et au Palais de Tokyo à Paris, sous la direction de Tanguy Malik Bordage, comme "Interdit au moins de 18 ans", "Tachycardie", ou encore "Life is old there" ; mais aussi de Clément Pascaud, comme "Impossible Phèdre" ou "Texto Muséo Teatro". Il a récemment joué dans "Nu Masculin Debout" de Bernard Souviraa sous la direction de Clément Pascaud, spectacle créé au TU de Nantes, reprise prévue pour 2020 au Quai d’Angers. Il travaille actuellement à l’écriture de divers textes pour le théâtre, notamment "Nuits Résolues" qu’il va mettre en espace en octobre 2019 au TU-Nantes.

imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Déjà abonné, Je me connecte Voir un exemple Je m'abonne

Ces documents sont à votre disposition pour un usage privé.
Si vous souhaitez utiliser des contenus, vous devez prendre contact avec la structure ou l'auteur qui a mis à disposition le document pour en vérifier les conditions d'utilisation.