Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Photo de Maïa Sandoz

Maïa Sandoz

France

Suivre aussi Maïa Sandoz sur :

Ajoutez un lien vers twitter, facebook, linkedin, instagram

Présentation

Née en 1978, Maïa Sandoz est comédienne, autrice et metteure en scène.
Formée à l’école du Studio-Théâtre d’Asnières ou elle rencontre Paul Moulin puis l’école du Théâtre National de Bretagne.
Au théâtre, elle joue sous la direction de Mathias Langhoff, Hélène Vincent, Nicolas Bouchaud, Nadia Vonderheyden, Laurent Sauvage, Victor Gaultier Martin et Paul Moulin... Avant ses 20 ans, elle met en scène Territoire sans Lumières d’Yves Nilly et Plume d’Henri Michaux. Elle co-fonde en 2002 le Collectif D.R.A.O., avec qui elle joue et met en scène 4 pièces contemporaines (Lagarce, Schimmelpfennig, Paravidino, Zelenka). Elle fait partie des membres fondateurs de La Générale, laboratoire artistique et politique situé dans le Nord-Est parisien, elle en sera co-directrice de 2006 à 2015. Elle participe au projet de Claude Monrieras TRIBUDOM, collectif de cinéastes dans lequel elle réalise pendant 4 ans, des courts-métrages avec des enfants d’écoles de Zone d’Éducation Prioritaire à Paris.
Co-fondatrice en 2006 avec Paul Moulin du Théâtre de l’Argument, elle met en scène pour cette compagnie, sa propre pièce Maquette Suicide, Le moche de Marius von Mayenburg, Sans le moindre scrupule mais avec le plus grand raffinement d’après Heiner Muller. En 2013, elle recrée Le moche dans le cadre d’une trilogie avec Voir clair et Perplexe, également de Marius von Mayenburg. En 2015, L’Argument est artiste associé du festival Contre-Courant d’Avignon. Elle y dirige plusieurs lectures dont Femme non rééducable de Stefano Massini, reprise au Théâtre des Quartiers d’Ivry en 2016. Pour la saison 2016/2017 elle met en scène L’abattage rituel de George Mastromas de Dennis Kelly Et enfin Stück Plastik, une pièce en plastique de Marius von Mayenburg. Par ailleurs, pour le festival Prise direct 2017, elle dirige une lecture de 7 minutes de Stefano Massini et met également en scène Je parle toute seule et Bonne nuit Blanche de Blanche Gardin (Molière 2018 et 2019 de l’Humour). Elle est artiste associée du CDN d’Orléans en 2015 et du Théâtre des Quartiers d’Ivry, Centre Dramatique National du Val-de-Marne, de 2016 à 2019.

imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Déjà abonné, Je suis abonné(e) Voir un exemple Je m'abonne

Ces documents sont à votre disposition pour un usage privé.
Si vous souhaitez utiliser des contenus, vous devez prendre contact avec la structure ou l'auteur qui a mis à disposition le document pour en vérifier les conditions d'utilisation.