theatre-contemporain.net

Photo de Ludovic Lagarde

Ludovic Lagarde

France

Voir aussi : La Comédie de Reims

Suivre aussi Ludovic Lagarde sur :

Ajoutez un lien vers twitter, facebook, linkedin, instagram

Présentation

C’est à l’Institut d’Études Théâtrales de l’université Paris 3 (Censier), alors que Ludovic Lagarde est étudiant, qu’il se rapproche du plateau. Il suit d’abord des cours de comédie à l’école « Théâtre en Actes » (1986-1989) sous la direction de Lucien Marchal, avant d’affirmer ses envies de mises en scène. Envies qui vont s’affiner aux côtés de celui dont il devient assistant et qui sera nommé à la tête de la Comédie de Reims en 1990, Christian Schiaretti.

C’est d’ailleurs à la Comédie de Reims et au Théâtre Granit de Belfort que Ludovic Lagarde réalise ses premiers spectacles. Il alterne la mise en scène de textes contemporains (Beckett, Schwajda) et de textes du répertoire (Tchekhov, Brecht). Pendant cette période se font les rencontres déterminantes avec Olivier Cadiot et Laurent Poitrenaux – qui restent aujourd’hui des collaborateurs privilégiés. Deux partenaires que Ludovic Lagarde retrouve lors de la création du spectacle qui marque un tournant décisif dans son parcours – Le Colonel des Zouaves (1997) – : Olivier Cadiot est l’auteur de ce texte-monologue interprété par Laurent Poitrenaux. Suivront deux autres créations du même auteur : Retour définitif et durable de l’être aimé (2002) et Fairyqueen (2004).

Les mises en scène de Ludovic Lagarde sont présentées au Théâtre National de la Colline, au Festival d’Avignon et font l’objet d’importantes tournées en France et à l’étranger (Montréal, New York, Berlin, Turin, Thessalonique, Barcelone, Beyrouth, Genève…)

Depuis quelques années, Ludovic Lagarde mène aussi une importante activité de transmission et de pédagogie, que ce soit à l’école du Théâtre National de Strasbourg, au Conservatoire Supérieur d’Art Dramatique de Paris ou encore à l’École Régionale d’Acteurs de Cannes.

En janvier 2009, il devient directeur de la Comédie de Reims, Centre dramatique national.

À l’occasion de l’édition 2010 du Festival d’Avignon, il crée deux textes d’Olivier Cadiot : Un mage en été et Un nid pour quoi faire, repris ensuite à Reims puis en tournée en France et à l’étranger. En janvier 2012, Ludovic Lagarde présente à la Comédie de Reims l’intégrale du théâtre de Georg Büchner – Woyzeck, La Mort de Danton, Léonce et Léna – qui sera repris au Théâtre de la Ville en janvier 2013.

Parallèlement à son activité de metteur en scène de théâtre, il réalise depuis 2001 des mises en scène d’opéra avec, en particulier, le chef d’orchestre Christophe Rousset. On peut citer sa mise en scène de Roméo et Juliette (2008) de Pascal Dusapin à l’Opéra Comique et Massacre de Wolfgang Mitterer au théâtre São João de Porto et au festival Musica à Strasbourg. Il retrouvera l’Opéra Comique en mars 2013 où il a été invité à mettre en scène Il Segreto di Susanna d’Enrico Golisciani et La Voix humaine, tragédie lyrique à partir d’un livret de Jean Cocteau.