Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Pas de photographie de cet auteur ajoutez la photo

Lucinda Childs

Etats Unis

Dernières critiques

Image de The Day

Journal La Terrasse.fr

mercredi 18 décembre 2019

The Day, rencontre avec Lucinda Childs « déesse du violoncelle » Maya Beiser et à la danseuse étoile du New York City Ballet Wendy Whelan - Journal La Terrasse

Par Agnès Izrine

Lucinda Childs est au cœur d’un projet qui l’unit à la « déesse du violoncelle » Maya Beiser et à la danseuse étoile du New York City Ballet Wendy Whelan, sur une composition de David Lang en hommage aux victimes du 11 septembre, intitulée The Day....

Lire l'article sur Journal La Terrasse.fr

Image de Letter to a man

webtheatre.fr

vendredi 30 décembre 2016

La folie d’un danseur de génie

Par Gilles Costaz

Dément et passionnant Nijinsky. Après l’excellent spectacle de Daniel San Pedro et Brigitte Lefebvre donné au TOP et à Chaillot, Les Cahiers de Ninjinsky, c’est au tour du duo américain Robert Wilson et Mikhaïl Baryshnikov de s’intéresser aux écrits intimes laissés par le grand danseur russe. La composition très graphique de Wilson s’inscrit très bien dans l’Espace Cardin où le Théâtre de la Ville vient de s’installer (pour la durée des longs...

Lire l'article sur webtheatre.fr

Image de Letter to a man

LeJDD.fr

mercredi 28 décembre 2016

Baryshnikov dans les rêves de Nijinski

Par Annie Chénieux

Inspiré des Carnets du grand danseur russe, le spectacle de Robert Wilson fait entendre la voix intérieure de Nijinski. La performance de Mikhaïl Baryshnikov est magique....

Lire l'article sur LeJDD.fr

Image de Letter to a man

Les Trois Coups

mardi 27 décembre 2016

Inquiétant !

Par Isabelle Jouve

« Letter to a Man », mis en scène par Robert Wilson, nous plonge dans les méandres du cerveau malade de l’immense danseur Vaslav Nijinski. Étonnant et quelque peu sibyllin....

Lire l'article sur Les Trois Coups

Image de Letter to a man

Mediapart - Balagan

vendredi 23 décembre 2016

Mikhail Baryshnikov + Vaslav Nijinski + Robert Wilson = c’est dingue !

Par Jean-Pierre Thibaudat

Nouvelle rencontre entre deux artistes maîtres de leur art : le danseur né à Riga au temps de l’URSS et passé à l’Ouest en 1974 et l’Américain au théâtre devenu planétaire. Au menu de leurs plaisirs : les « Carnets » du légendaire Vaslav Nijinski, star des Ballets russes. Au final, « Letter to a man », un spectacle d’une folle beauté, explosive et nerveuse....

Lire l'article sur Mediapart - Balagan

Image de Letter to a man

Libération.fr

jeudi 22 décembre 2016

Nijinski au pied de la lettre

Par Ève Beauvallet

Durant l’hiver 1918-1919, le monstre sacré des Ballets russes Vaslav Nijinski, celui-là même qui venait de créer le révolutionnaire l’Après-midi d’un faune, sombre définitivement dans la folie. Il vient d’épouser la danseuse hongroise Romola de Pulszky et de se faire rejeter par son amant Serge de Diaghilev. Il a 30 ans et passera les trente prochaines années de sa vie en hôpital psychiatrique....

Lire l'article sur Libération.fr

Image de Letter to a man

sceneweb

jeudi 15 décembre 2016

Mikhaïl Baryshnikov dans les rêves de Nijinski En savoir plus sur http://www.sceneweb.fr/mikhail-baryshnikov-dans-les-reves-de-nijinski/#xkfD4SWFsrc1wofh.99

Par Stéphane Capron

Standing ovation à Lyon aux Nuits de Fourvière pour la première française de Letter to a man, nouvelle production de Robert Wilson avec Mikhail Baryshnikov. Une évocation colorée et intime de la vie de Nijinski. Une petite merveille qui arrive à Paris à l’Espace Cardin dans le cadre de la saison du Théâtre de la Ville....

Lire l'article sur sceneweb

Image de Letter to a man

Culturebox

lundi 12 décembre 2016

Mikhail Baryshnikov incarne Nijinski

Par avec AFP

Mikhail Baryshnikov, dernier danseur d'exception à avoir franchi le rideau de fer, incarne une autre légende de la danse, son compatriote Vaslav Nijinski, dans "Letter to a Man" de Bob Wilso...

Lire l'article sur Culturebox

Image de Trois grandes fugues

Attractions Visuelles

mercredi 30 novembre 2016

Trois pour le prix d'un.

Par Karminhaka

Trois pour le prix d'un. C'est comme cela, sur un mode un peu trivial, bassement économique qu'on aurait envie de présenter le spectacle présenté autour de la Grande Fugue de Beethoven (Die Grosse Fuge op. 133). Trivialité balayée très vite devant la richesse de la proposition : trois figures majeures de la danse contemporaine, de générations et de styles différents, s’attellent à une œuvre forte d'un des plus grands compositeurs romantiques....

Lire l'article sur Attractions Visuelles

Image de Trois grandes fugues

Carnet d'Art

lundi 21 novembre 2016

La tendresse, la fougue et le drame.

Par Boris Tavernier

Beethoven, Die Grosse Fugue op.133 ; quelques quinze minutes tantôt lascives ou impétueuses, légères ou pesantes, graciles ou oppressives, fertiles de mille songes. Anne Teresa De Keersmaeker s’en empara en 1992, Maguy Marin en 2006, et Lucinda Childs accepta de s’y plonger en 2016 pour que naisse Trois Grandes Fugues ; la réunion de trois regards mis en corps, trois récits d’une même partition....

Lire l'article sur Carnet d'Art