Pas de photographie de cet auteur ajoutez la photo

Lee Breuer

Etats Unis

Présentation

Considéré comme l’un des metteurs en scène les plus innovants dans le monde, Lee Breuer crée avant tout pour le théâtre, au sein de la compagnie théâtrale new-yorkaise : Mabou Mines (dont il est co-fondateur en 1970), mais aussi à titre personnel.
Titulaire de récompenses prestigieuses, jouissant d'une reconnaissance internationale, créateur d'œuvres littéraires, théâtrales et cinématographiques, rien n’apaise l’appétit de cet artiste dont le désir est de questionner, à travers l’art (et en plus de 40 ans de carrière) le monde et les relations humaines. Ce trait apparaît dès ses premières mises en scène, parmi lesquelles on peut citer Mother Courage, sa trilogie originale Animations, dont la dernière partie a reçu le prix de la meilleure œuvre théâtrale en 1978, tout comme, plus tard son Prelude to death in Venice, ou son Ecco Porco, dont il est également l’auteur. Précision, imagination et innovation sont également les caractéristiques de ses adaptations, qui, dans le monde entier, connaissent un succès tant public que critique.
Sa mise en scène des trois œuvres de Beckett, Play, Come and Go et The Lost Ones (Le Dépeupleur) interprété par David Warrilow (et présentées en France) reste gravée dans les mémoires ; elle a permis au groupe des Mabou Mines de passer définitivement du milieu des arts plastiques, des galeries et des musées à celui du spectacle, tout comme ses re-créations du Roi Lear, de La Tempête pour le festival Shakespeare in the Park, ou bien de Lulu de Wedekind pour le Robert Brustein’s American Repertory Theatre.
Il a collaboré avec le compositeur Bob Telson pour Sister Suzie Cinema ainsi que pour une adaptation d’Œdipe à Colone : The Gospel at Colonus ; créé au NextWave Festival, repris à Broadway, ce spectacle a obtenu de nombreux prix, dont celui du meilleur spectacle musical 1984 et dont la reprise en 2006 dans l’enceinte du théâtre d'Hérode Atticus à Athènes a été unanimement saluée.
Les collaborations et les créations des années suivantes sont diverses : Hajj en 1986, The Warrior Ant en 1990, Peter and Wendy en 1997, ou The Libation Bearers – d’après L’Orestie d’Eschyle – en 2006.
En 2004 Lee Breuer et les Mabou Mines créent Mabou Mines Dollhouse (La Maison de poupée, d’Henrik Ibsen). Le succès est mondial, la pièce est jouée sur les cinq continents. Lee Breuer en réalisa la version cinématographique en 2007.

imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Voir un exemple Je m'abonne