Pas de photographie de cet auteur ajoutez la photo

Katie Mitchell

Allemagne

Dernières critiques

Image de Orlando

M La Scène

vendredi 27 septembre 2019

Orlando, l'aimable androgyne

Par Marie-Laure Barbaud

Au Théâtre de l’Odéon, Orlando, le roman de Virginia Woolf, est porté à l’écran en direct sur le plateau. La mise en scène millimétrée de Katie Mitchell et la prouesse technique sidèrent, mais tiennent le jeu à distance....

Lire l'article sur M La Scène

Image de Orlando

Sceneweb

samedi 21 septembre 2019

Orlando, le livre d’images de Katie Mitchell

Par Vincent Bouquet

Au Théâtre de l’Odéon, la metteuse en scène britannique se contente d’illustrer, en vidéo, le roman de Virginia Woolf. Scénographiquement maîtrisée, la démarche est un peu courte pour en révéler la profondeur....

Lire l'article sur Sceneweb

Image de Orlando

Le Petit Rhapsode

samedi 21 septembre 2019

Qu'importe le genre pourvu qu'on ait l'ivresse...

Par Richard Magaldi-Trichet

En mêlant dans son drôle de roman (souvent drôle) les identités sexuelles de ses personnages, Virginia Woolf nous livre un Orlando qui se veut la biographie d'un jeune noble de l'époque élisabéthaine, mais qui garde toujours en filigrane le visage de sa très aimée et amante Vita Sackwill-West. La biographie n'est donc jamais très loin de l'autobiographie.

Lire l'article sur Le Petit Rhapsode

Image de Orlando

Télérama.fr

vendredi 20 septembre 2019

“Orlando” de Virginia Woolf : un amour de théâtre bricolé, fantaisiste et drôle

Par Fabienne Pascaud

A l’Odéon, la metteuse en scène Katie Mitchell signe une adaptation réussie du roman de la célèbre écrivaine britannique....

Lire l'article sur Télérama.fr

Image de Orlando

Les Inrocks

vendredi 13 septembre 2019

Katie Mitchell met “Orlando” en scène avec virtuosité

Par Fabienne Arvers

Créé avec les acteurs de la Schaubühne de Berlin, ce spectacle adapté du roman de Virginia Woolf traverse sans coup férir les époques, les sexes, l’Orient et l’Occident, le théâtre et le cinéma....

Lire l'article sur Les Inrocks

Image de Orlando

morgenpost.de

vendredi 06 septembre 2019

Katie Mitchells "Orlando" an der Schaubühne

Par Georg Kasch

Quer durch die Zeiten und Genres: Die Bühnenversion von Virginia Woolfs Roman aus dem Jahr 1928 gelingt nicht vollständig und verpasst Chancen...

Lire l'article sur morgenpost.de

Image de La Maladie de la mort

Attractions Visuelles

vendredi 26 janvier 2018

Triste chair

Par Karminhaka

Fait exceptionnel, deux pièces de théâtre mises en scène par Katie Mitchell sont présentées simultanément à Paris. L'occasion de se rendre compte de la parenté de mise en scène entre des œuvres assez éloignées l'une de l'autre, quand bien même elles reflètent la démarche de la metteuse en scène, axée sur un féminisme revendicatif....

Lire l'article sur Attractions Visuelles

Image de Schatten (Eurydike Sagt)

Le Monde.fr

jeudi 25 janvier 2018

Katie Mitchell bouscule le genre

Par Fabienne Darge

Katie Mitchell a-t-elle un style, ou a-t-elle un genre ? La metteuse en scène britannique, qui s’est imposée ces dernières années comme une figure majeure de la scène européenne, a deux spectacles à l’affiche à Paris en cette fin janvier, qui font beaucoup parler....

Lire l'article sur Le Monde.fr

Image de Schatten (Eurydike Sagt)

Club de Mediapart

mercredi 24 janvier 2018

Katie Mitchell fait son cinéma

Par Olivier Pansieri

L’anglaise metteuse en scène est à l’honneur en ce début 2018, avec deux créations à l’affiche : Schatten (Eurydike sagt) à la Colline et La maladie de la mort aux Bouffes du Nord. Explorant l’objetisation de la femme par le mâle dominant et sa douloureuse émancipation à travers deux textes puissants, Katie Mitchell signe deux spectacles froids, cliniques où l’omniprésente vidéo tue le théâtre....

Lire l'article sur Club de Mediapart

Image de Schatten (Eurydike Sagt)

Attractions Visuelles

mercredi 24 janvier 2018

Le théâtre monte son cinéma

Par Karminhaka

Il faut sans doute s'appeler Elfriede Jelinek pour s'emparer d'un mythe tel que celui d'Orphée et Eurydice et procéder à un tel renversement : à la fois orienter la perspective sur la figure féminine et ancrer cette relecture dans une époque contemporaine où trivialité et banalisation existentielle s'imbriquent. Ainsi, l'Eurydice de la romancière est affublée d'un Orphée chanteur de rock à l'aura hypnotique, autour duquel drainent des jeunes fans...

Lire l'article sur Attractions Visuelles