theatre-contemporain.net

Photo de Julien Gaillard

Julien Gaillard

France

Suivre aussi Julien Gaillard sur :

Ajoutez un lien vers site personnel, twitter, linkedin, instagram

Présentation

Julien Gaillard, né en 1978, est auteur dramatique et poète.

Après un bref passage à l’École nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris, il devient comédien et travaille, entre autres, sous la direction de Christian Boltanski, d’Éloi Recoing et du compositeur Franck Krawczyk. En 2010, il décide de se consacrer exclusivement à l’écriture. Ses textes se situent à la croisée du théâtre et de la poésie, dans cette zone indéterminée où le récit, la prose et le vers ne cessent d’être en quête d’un dialogue possible avec la temporalité propre du théâtre.

En 2011, son premier texte théâtral, Transits / Lacunes, reçoit les encouragements du Centre national du Théâtre. En octobre de la même année, ce texte est créé par Anne Sicco (compagnie L’Œil du silence) à l’espace Appia (Cahors). Puis, repris et transformé lors d’une École pratique des auteurs de théâtre, il est mis en espace à Théâtre Ouvert par Simon Delétang en 2012. En 2013, ce texte, sous un nouveau titre Seule(s), est mis en ondes sur France Culture par Laure Egoroff dans le cadre leur partenariat avec Théâtre Ouvert, « La radio sur un plateau ». Il est publié la même année aux éditions Quartett sous le titre Nita.
En 2014, Julien Gaillard est auteur partenaire du Théâtre aux Mains Nues à Paris.
En 2015, il est auteur intervenant à Théâtre Ouvert dans le cadre de l’atelier « Fiction et faits divers » dirigé par Jean-François Auguste (projet finaliste du « Prix de l’audace artistique et culturelle » décerné par le Ministère de la Culture), ainsi qu’à l’Institut international de la marionnette de Charleville. Dans le cadre des enseignements de cet institut, il écrit Noces (théâtre d’ombres) pour la dixième promotion des élèves marionnettistes. En décembre 2015, Noces est mis en scène par les élèves sous la direction de Fabrizio Montecchi (compagnie Teatro Gioco Vita).
Grâce à une aide au compagnonnage, il collabore actuellement avec la compagnie Kiss my Kunst et travaille à la prochaine création de Simon Delétang, Andrei Tarkovski, le corps du poète. Création : septembre 2017 au Théâtre national de Strasbourg.
Simon Delétang met également en scène, à la demande de l’auteur, La Maison en janvier 2018 au Théâtre national de la Colline à Paris.

Bibliographie

Théâtre

Nita, suivi de Lili ou le vent sous la porte, éditions Quartett, 2013, avec un avant-propos de Simon Delétang.

Loin du naufrage, éditions Quartett, 2014, avec un avant-propos d’Éloi Recoing et une postface de Johnny Lebigot.

Poésie

Été 15, poèmes, aux éditions Hochroth (dirigées par Nicolas Cavaillès), mai 2016.

Revues

Frictions, printemps-été 2016 (n. 26), « Notes extraites du carnet de bord ».

Théâtre/Public, n. 224 (coordonné par Olivier Neveux), « D’une vague et de quelques héros ».

Mises en scène, lectures

Transits/Lacunes, espace Appia (Cahors), 2011, mise en scène Anne Sicco.

Nita (sous le titre Seule(s)), Théâtre Ouvert (Paris), 2012, mise en espace Simon Delétang.

Nita (sous le titre Seule(s)), France Culture (« L’Atelier fiction »), 2013, réalisation Laure Egoroff.

Lili ou le vent sous la porte, Théâtre l’Échangeur (Bagnolet), 2014, lecture par l’auteur.

Noces, Institut international de la marionnette de Charleville, 2015, mise scène par les élèves de la dixième promotion sous la direction de Fabrizio Montecchi.

Loin du naufrage, version oratorio, Théâtre l’Échangeur (Bagnolet), 2016, mise en scène par l’auteur.

La Maison suivi de Été 15, France Culture « L’Atelier fiction », 2016, réalisation Laure Egoroff. (Grand prix SGDL de la fiction radiophonique 2017.)

Le corps du poète (in Tarkovski, le corps du poète), Théâtre national de Strasbourg, septembre 2017, mise en scène Simon Delétang.

La Maison, Théâtre national de la Colline (Paris), janvier 2018, mise en scène Simon Delétang.