Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Photo de Judith Depaule

Judith Depaule

France

Voir aussi : Mabel Octobre

Suivre aussi Judith Depaule sur :

Ajoutez un lien vers instagram

Présentation

Diplômée d’une maîtrise de slavistique et d’un DEA d’arts de la scène, Judith Depaule écrit une thèse en Arts du spectacle sur « Le théâtre dans les camps staliniens » (Paris III) et participe à des publications en français et en russe (traductions du russe, articles critiques et littéraires, compositions). Lauréate de la Villa Médicis Hors les murs.

Au théâtre, elle collabore avec le collectif Sentimental Bourreau (théâtre musical : Strip et boniments, Les carabiniers, La grande charge hystérique, Va-t’en chercher le bonheur et ne reviens pas les mains vides) de 1990 à 1996. Avec Véronique Bisciglia, elle co-dirige Aglaée Solex (théâtre & vidéo : Incidences, Accrochez-moi) de 1996 à 2001. Elle conçoit avec les Alternateurs Volants Illuminations (exposition-spectacle, 2000).

Elle assiste Robert Cantarella et Oleg Matveev, joue avec Pascal Rambert, Jacques Vincey, Eva Dumbia, Arnold Pasquier, traduit du russe pour Yves Beaunesne, Bernard Sobel, Ivan Viripaev. Aurélia Guillet, Irène Bonnaud. Au cinéma, elle travaille aux côtés de Nikita Mikhalkov, Eva Truffaut, Sarah Petit. Elle collabore également avec la plasticienne Maria Loura-Estevao et la styliste Sakina M’Sa.

Elle fonde en 2001 la compagnie Mabel Octobre, au sein de laquelle elle crée le plus souvent ses propres textes et des spectacles selon le double axe du documentaire (travail de recherches et d’investigation) et du multimédia (dramaturgies plurielles, recours aux NTIC) :

  • Desesperanto, spectacle interactif multimédia 2002
  • Matériau Goulag, lecture, concert, 2003
  • Qui ne travaille pas ne mange pas, revue de théâtre au Goulag, 2004
  • Ce que j’ai vu et appris au Goulag, exercice de mémoire d’après les entretiens de Jacques Rossi, 2005
  • La folie de Janus de Sylvie Dyclo-Pomos, hommage aux disparus du Beach de Brazzaville, 2006
  • Qui a tué Ibrahim Akef ?, rêve de danse orientale, 2007
  • Vous en rêvez (Youri l’a fait), chronique épique du premier homme cosmique, 2007.
  • Le voyage cosmique de Vassili Jouravliev, ciné concert (musique : Laurent Dailleau), 2007
  • Corps de Femme 1 – le marteau, d’après le portrait de Kamila Skolimowska, première championne olympique de lancer du marteau, 2008.
  • Même pas morte, histoire d’une enfant de la guerre, 2010.
  • Oxygène d’Ivan Viripaev, première africaine du texte à Kinshasa, 2010
  • Corps de femme 2 – le ballon ovale, d’après les portraits de joueuses de rugby, 2010
  • Le risque zéro, ça n’existe pas d’après In Situ de Patrick
  • Bouvet (spectacle en russe), 2011
  • Corps de femme 3 - les haltères, d’après le portrait de Nurcan Taylan, haltérophile turque, 2012
  • Civilisation XX, exposition-spectacle (spectacle en russe), 2013.
  • Je suis moi, spectacle à domicile, 2013.
  • Corps de femme - sportives suisses, exposition, 2014.
  • Année Zéro d’après Blackout de Nanni Balestrini, 2014.
  • Les enfants de la terreur, le choix de la lutte armée, 2014.
  • Corps de femme - sportives suisses, film, 2015.
  • Les siècles obscurs, concert-performance, 2015.
  • La bonne distance, théâtre à domicile, 2015.
  • La guerre de mon père, 2015.

Elle anime des ateliers-spectacles avec les détenus de la Maison d’arrêt de la Santé (Hamlet, 2003 ; Arturo Ui, 2004), des primo-arrivants (Identité(s), 2006), en milieu scolaire et universitaire, dirige des ateliers de formation professionnelle en direction des enseignants et des artistes sur l’utilisation de la vidéo au théâtre et les ressorts de la dramaturgie documentaire. Elle organise des débats avec des chercheurs en relation avec la thématique de ses spectacles.

imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Déjà abonné, Je suis abonné(e) Voir un exemple Je m'abonne

Ces documents sont à votre disposition pour un usage privé.
Si vous souhaitez utiliser des contenus, vous devez prendre contact avec la structure ou l'auteur qui a mis à disposition le document pour en vérifier les conditions d'utilisation.