Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Pas de photographie de cet auteur ajoutez la photo

Jorge Lavelli

France

Présentation

Né à Buenos Aires, Jorge Lavelli est naturalisé français depuis 1977. Metteur en scène de théâtre et d’opéra, il travaille en France et à l’étranger (Europe, Russie, U.S.A, Amérique latine). Ses premières réalisations, plus spécialement orientées vers un théâtre de recherche et de création, explorent le répertoire contemporain. Ainsi, il introduit en France le théâtre de Gombrowicz avec Le Mariage (1963), Yvonne, princesse de Bourgogne (1965), Opérette (d’abord en Allemagne en 1971, puis à Paris en 1989). Il dirige les nouvelles pièces d’Arrabal, Copi, Obaldia, Handke, Fuentes, Pinter, Rezvani, Athayde. Il monte Panizza, O’Neill, Bulatovic, Boulgakov... sans délaisser les classiques tels : Sénèque (Médée), Calderón (La vie est un songe), Corneille (Polyeucte), Goethe (Le Triomphe de la sensibilité), Tchekhov (La Mouette), Claudel (L’Echange), Lorca (Doña Rosita) et Shakespeare (Beaucoup de bruit pour rien ; Le Conte d’hiver ; La Tempête ; Le Songe d’une nuit d’été)...
Il crée au Festival d'Avignon en 1969, une première forme de “théâtre musical” avec Orden de Pierre Bourgeade et Girolamo Arrigo et initie un autre pan de son travail, dédié à l’opéra. Là encore, il mettra en scène les compositeurs de notre temps : Ravel, Debussy, Bizet, Stravinsky, Bartók, Prokofiev, Richard Strauss, Janácek, Von Einem, Arrigo, Sutermeister, Krauze, Ohana, Nono... et, d’autre part : Rameau, Dardanus ; Charpentier, Les Arts florissants ; Haendel, Alcina ; Beethoven, Fidelio ; Gounod, Faust ; Verdi, La Traviata ; Puccini, Madame Butterfly ; Bellini, Norma ; et de Mozart : Idomeneo, Les Noces de Figaro, La Clémence de Titus, La Flûte enchantée, L’Enlèvement au sérail.

Directeur fondateur du Théâtre national de la Colline à Paris (1987 à 1996), Jorge Lavelli choisit de le consacrer à la découverte et à la création d’auteurs du XXe siècle, fidèle à son intérêt et à sa prédilection pour un théâtre vivant, inscrit dans notre temps. Il y mettra en scène Lorca, Le Public ; Copi, Une visite inopportune ; Billetdoux, Réveille-toi, Philadelphie! ; Noren, La Veillée ; Gombrowicz, Opérette ; Berkoff, Greek, Kvetch, Décadence ; Cosa, La Nonna ; Bernhard, Heldenplatz ; Valle Inclán, la trilogie des Comédies barbares ; Ionesco, Macbett ; Tabori, Mein Kampf, farce ; Bond, Maison d’arrêt ; Schnitzler, Les Journalistes ; Mrozek, L’Amour en Crimée ; Kribus, Arloc ; Friel, Molly S. ; Kushner, Slaves...

Depuis 1997, en France et à l’étranger, il a mis en scène Luigi Pirandello, Franz Lehár, Bertolt Brecht, Claude Debussy, Copi, George Tabori… Il a créé : à Monaco l’opéra de Charles Chaynes sur un livret d’Eduardo Manet, Cecilia (mai 2000) ; pour le Grand théâtre de la Fenice de Venise, à la Scuola grande di San Giovanni Evangelista, Siroe de Händel (décembre 2000) ; Ariodante de Haendel à l'Opéra Garnier (2001) ; L'Ombre de Venceslao de Copi , au Théâtre du Rond Point, Medea de Rolf Liebermann à l'Opéra Bastille (2001-2002), Babel 46 de Xavier Montsalvage et L’Enfant et les sortilèges de Ravel, au Teatro Real de Madrid (2003-2002). En septembre 2002 il a mis en scène, Le Désarroi de Monsieur Peters d'Arthur Miller (création), au Théâtre de l'Atelier à Paris. En 2003, reprise de Faust, à l'Opéra Bastille (nouvelle série de représentations qui dépasse la 100e de cette production à l'Opéra de Paris) puis, au Teatro di San Carlo de Naples, Le Vaisseau fantôme de Wagner et création de Homebody/Kabul de Tony Kushner à la Comédie Française. En 2004, il monte La Hija del aire (La Fille de l'air) de Calderón au Teatro General San Martín de Buenos Aires, Argentine. 2005 : Cecilia de Charles Chaynes au Théâtre-Opéra d'Avignon et des pays du Vaucluse et Merlin de Tankred Dorst (création) au festival de Fourvière et la MC93 de Bobigny. 2006 : Rey Lear de Shakespeare au Teatro General San Martín de Buenos Aires et en 2007 : Chemin du ciel (Himmelweg) de J. Mayorga (Théâtre de la Tempête).
2008 Edipo rey de Sophocle (Festival de Mérida, Espagne).
2009 : Simon Boccanegra de Verdi (Capitole de Toulouse, la Halle aux grains), Le Garçon du dernier rang de J. Mayorga (Théâtre de la Tempête).
2010 : El avaro de Molière (Centro dramático nacional, Teatro María Guerrero, Madrid puis en tournée en Italie et en Espagne), Le Garçon du dernier rang de J. Mayorga en tournée en France, Polyeukt, opéra de Zygmunt Krauze d’après Corneille (Opéra de chambre de Varsovie) – création mondiale.

À la Comédie-Française, il a mis en scène : Le roi se meurt de Ionesco (Théâtre de l'Odéon, 1976), La Tour de Babel de Fernando Arrabal (Théâtre de l'Odéon, 1979), La vie est un songe de Calderón (Salle Richelieu, 1982), Le Songe d'une nuit d'été de Shakespeare (Salle Richelieu, 1986), Polyeucte de Corneille (Salle Richelieu, 1987), Mère Courage et ses enfants de Bertolt Brecht (Salle Richelieu, 1998).

imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Déjà abonné, Je suis abonné(e) Voir un exemple Je m'abonne

Ces documents sont à votre disposition pour un usage privé.
Si vous souhaitez utiliser des contenus, vous devez prendre contact avec la structure ou l'auteur qui a mis à disposition le document pour en vérifier les conditions d'utilisation.