Photo de Jean-Philippe Albizzati

Jean-Philippe Albizzati

France

Présentation

Né le 3 mars 1982 à Aix en Provence, Jean-Philippe est metteur en scène, directeur artistique de compagnie, comédien et pédagogue. Diplômé de l'École Supérieur des Comédiens par l'alternance (ESCA, Le Studio) d’Asnières-sur-Seine et de l'École Nationale Supérieur des Arts et des Techniques du théâtre de Lyon (ENSATT) département Mise en scène. En 2010, il fonde le Comité 8.1, groupe d'expérimentation pour la création théâtrale, poursuivant une recherche hybride sur le dit poétique, le langage musicale et la bio mécanique de l'acteur. Il a été artiste associé en résidence au Théâtre de Privas en Ardèche (de 2012 à 2014), au Théâtre de Vanves (2014 / 2015) et à la MC 11 de Montreuil ( 2014 / 2015). Il a été metteur en scène invité au Théâtre National de l'Odéon par Luc Bondy et à l'initiative de Sophie Loucachevsky, lors des saisons 2014/2015 et 2015/2016 pour mettre en voix des pièces inédites d'auteurs dramatiques vivants dans le cadre des XXIème scènes contemporaines. Il est actuellement artiste associé au Trident – scène nationale de Cherbourg-Octeville ( 2014 /2017 ).

Sa recherche en tant que metteur en scène fait appel à des textes du répertoire mais aussi à des matériaux contemporains, dramatiques et non dramatiques. En tant que directeur d'acteur, il est influencé par les travaux de Jerzy Grotowsky, et son approche syncrétique de la bio-mécanique de Meyerhold, les théories de l' Inconscient, et les écrits d' Antonin Artaud relatif à l'espace magique du Théâtre de la Cruauté. Il questionne l'espace du poème, en tant que réalité scénique et réalité non scénique, confrontant la place du poète dans l'imaginaire collectif à sa fonction au sein de la société contemporaine. Le point de tension qu'il tente de mettre en crise est la dichotomie entre espace réel / espace poétique. Cette recherche esthétique fait écho à des penseurs de la relation et à des philosophes issues de la French Philosophy ( Foucault, Deleuze, Derrida, Guattari...) et à leurs prolongements dans des travaux récents (Giorgio Agamben, Alain Badiou, Jacques Rancière) qui lui permettent de réfléchir les questions de la réception et celles de la politique du spectateur. Cette recherche scénique vise à articuler des champs disciplinaires connexes au médium théâtral pour participer à une alternative sensible et collective au recouvrement du pouvoir économique sur l’espace social.

Lors de sa formation d'acteur et de metteur en scène, neuf années d'apprentissage mis bout à bout de 2002 à 2011, entremêlées d'expériences professionnelles, il est initié à l'eutonie par le théoricien Albert Jaton qui conscientise la plasticité du corps de l'acteur, à l'enseignement de Jacques Lecoq par le comédien Lionel Gonzales, à la danse contemporaine par le chorégraphe Jean-Marc Hoolbecq. Il a occupé la fonction de comédien, d'assistant à la mise en scène et d'enseignant pour la compagnie de Jean-Louis Martin Barbaz avant de devenir élève-metteur en scène et assistant à la mise en scène de Christian Schiaretti au Théâtre National Populaire de Villeurbanne pendant deux saisons (2010 à 2012) et du metteur en scène Alain Françon à la Comédie Française pour Les trois sœurs de Tchekhov . Depuis quelques années, il travaille en tant que comédien sous la direction d'Urszula Mikos, metteur en scène polonaise, réfugiée politique et fondatrice du centre de recherche et de création scénique : la fabrique MC 11 de Montreuil ; elle l'initie à la recherche de J. Grotowski et Tadeuz Kantor. Récemment, il a incarné Platonov dans son Marathon Tchekhov, Pasolini dans une version scénique de ses poèmes ( Résistance et Lumière d'après Pier Paolo Pasolini) et il interprétera Mac Beth dans son Marathon Shakespeare au CDN de Montreuil lors de la saison 16/17.
Par ailleurs, il est comédien sous la direction de Christophe Honoré (Angélo, Tyran de Padoue de Victor Hugo - Festival In d'Avignon 2009), Jean-Louis Martin Barbaz (Britannicus de Racine), Katarina Stegemann (Macbeth de Shakespeare), Yveline Hamon (Brocéliande d'Y. Hamon), Adélaïde Pralon (Antigone de Sophocle), Marielle de Rocca Serra ( Andromaque de Racine ), Karl Eberhard (Le médecin volant de Molière), Samuel Gallet ( Oswald de nuit de S. Gallet ) et Gwenaël Morin (Antigone de Sophocle, festival Les Nuits de Fourvière 2013).

Il est intervenu en tant que pédagogue pour un module de mise en voix de textes dramatiques contemporains pour les élèves comédiens au CNSAD et la classe de Cepit de l 'ESAD de Paris . Cette saison, il a été engagé par le CDN de Saint-Etienne pour diriger une master class sur l'écriture du dramaturge contemporain Samuel Gallet au sein du conservatoire régionale du Puy en Velay. Il dirige en ce moment même un stage de formation professionnelle au Croiseur – La Scène sur Saone à Lyon sur Orgie de Pasolini , puis il interviendra à l' ACTEA – école professionnelle de Caen pour un laboratoire de création scénique à partir des poèmes d' Alejandra Pizarnik. Il est également chargé de cours de pratique artistique à l'Université Paris 8 pour les étudiants en Licence du département Théâtre – Arts du Spectacle. Il y enseigne la dramaturgie et la mise en scène.

Depuis 2011, il a mis en place un dispositif nomade de recherche pour l'acteur intitulé : Laboratoire pour comédiens qu'il réalise dans différents lieux (Les Ateliers à Lyon, MC 11 Montreuil, Atelier Laura Benson – Montreuil, Le Croiseur – Lyon).Dans ce cadre qu'il a conceptualisé lui-même, il propose à des comédiens professionnels de poursuivre leur formation selon une méthode intensive dans une temporalité réduite. Il a travaillé avec eux sur les thématiques suivantes : les grands espaces et la dérive urbaine à partir de l’œuvre de Brecht et Samuel Gallet, l' érotisme et la folie à partir de l'œuvre de Pasolini ( Orgie / Pylade ) et sur le délire, le rêve et l'inconscient à partir des poèmes d' Alejandra Pizarnik.

En tant que metteur en scène, il débute par La Griffe de Howard Barker au Studio-Théâtre d’Asnières (2009), puis une performance sur la question des flux migratoires à l’aéroport de Tempelhof à Berlin intitulée Glissement(s) (2010) ; cette performance sera reprise à la Biennale de la danse à l'ENSATT de Lyon la même année. Dans le cadre du Festival Villeneuve En Scène, il a mis en espace Paris-Bamako de Ian Soliane (2011) en partenariat avec la SACD. La même année, il met en espace Communiqué n°10 de Samuel Gallet dans le cadre des « Rencontres de Brangues » en partenariat avec le TNP et la SACD.

En 2012, il a mis en scène Il aurait suffi que tu sois mon frère de Pauline Sales dans un foyer de jeunes travailleurs à Marseille suite à une commande du Centre d' Information du Droit des Femmes sur la question des violences faites aux femmes ; L’inondation, une trilogie écrite à six mains de Marie Dilasser, Jean-Marie Clairembault et Samuel Gallet suite à une commande de la communauté de communes du Pays Ruthenois. Cette création a été représentée dans des salles des fêtes du pays ruthenois en étroite complicité avec les acteurs politiques locaux. La même année, il a mis en espace Yukonstyle de Sarah Bertiaume dans le cadre du festival Text Appeal au Théâtre Les Ateliers de Lyon. Entre 2012 et 2014, il crée Time for outrage d’après Lalla de Didier-Georges Gabily et Communiqué n°10 de Samuel Gallet au Théâtre de Vanves, au Festival Villeneuve lez Avignon, au Théâtre de Privas, au Toboggan-Décines, Théâtre Les Ateliers de Lyon et au Théo Argence de St Priest. Il a obtenu l'aide à la création de la Drac-Rhône Alpes pour ce projet, la participation artistique de l'ENSATT et du JTN dans une production Comité 8.1, en co-production avec le Festival Villeneuve En Scène et le Théâtre de Privas. Avec cette création, il a été sélectionné pour la première édition du Festival JT 14, organisé par le théâtre de Vanves, le CDN de Montreuil et le Théâtre de la Cité internationale et le Jeune Théâtre National. A cette occasion, il participe à une table ronde organisé par le CNT au Théâtre du Vieux Colombier aux côtés de Jean-Christophe Meurisse, Benoit Lambert et Claire Lasne-Darceuil pour débattre de la formation de l'acteur. En 2015, il met en scène Baal de Brecht au Théâtre de Vanves (Festival ArtDanThé), avant d' être programmé pour la première édition du Festival Scènes d'automne organisé par l'ENSATT. Cette création soutenue par la DRAC Rhône-Alpes dans le cadre de l'aide à la création est actuellement en tournée, produite par le Comité 8.1 avec la Scène nationale de Cherbourg – Octeville et le théâtre de Privas, avec le soutien du Groupe des 20 - Rhône-alpes.

Pour la radio, il réalise une fiction commandée par France Culture et Théâtre Ouvert à partir de la pièce Communiqué n° 10 de Samuel Gallet. Pour le cinéma, il écrit le scénario et joue le rôle principal du film Hier j'ai eu 20 ans, moyen métrage réalisé par Alexandre Chabert, sélectionné dans plusieurs festivals internationaux ( « Paris Tout Court », « Nouvelle génération - Lyon », « Festival des Nouveaux cinémas »).

imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Déjà abonné, Je me connecte Voir un exemple Je m'abonne

Ces documents sont à votre disposition pour un usage privé.
Si vous souhaitez utiliser des contenus, vous devez prendre contact avec la structure ou l'auteur qui a mis à disposition le document pour en vérifier les conditions d'utilisation.