Photo de Jean-Michel Rabeux

Jean-Michel Rabeux

France

Voir aussi : La Compagnie Jean-Michel Rabeux

Présentation

« Petit résumé de qui je suis pour les nombreux qui l'ignorent à juste titre
A l'origine, je viens de la philosophie, j'ai une licence de philo. Les raisons qui m'ont poussé vers la philosophie sont les mêmes que celles qui m'ont poussé à faire du théâtre : dire non à un état des choses. Mon théâtre, ainsi que le théâtre que j'aime, disent souvent non. Bon, c'est juste dit vite, comme ça. Toutes mes créations, et j'y inclus le montage des textes classiques, toutes sont une recherche en moi pour trouver l'autre, le spectateur, le concitoyen, mon frère, mon ennemi. L'utopie : aller chercher en lui des secrets qui le stupéfient, le mettent en doute sur lui-même et le monde, le rendent plus tolérant, plus amoureux des autres, plus intransigeant contre les Pouvoirs. Bon. C'est dit vite.

Mon parcours théâtral, comme on dit, peut se lire de plusieurs façons, l'une d'elles est la volonté de m'associer à des théâtres, sur une longue durée, pour pouvoir acquérir cette liberté de proposer des formes nouvelles devant des publics les plus nombreux et les plus divers possible. J'ai été successivement associé à la Scène Nationale des Gémeaux, à Sceaux, puis à celle de Cergy-Pontoise, et pour finir, à celle de Villeneuve d'Ascq, dans la banlieue de Lille. La complicité avec cette maison a été très riche et m'a beaucoup appris sur l'articulation entre création et publics. Je travaille à présent régulièrement et en grande connivence avec la MC 93, à Bobigny. Ce n'est pas totalement un hasard si toutes ces maisons se trouvent en banlieue. Je suis banlieusard, j'aime la banlieue parce qu'elle offre un espace humain où le théâtre me paraît pouvoir servir concrètement à quelque chose, de l’ordre de la réconciliation. Faire battre du sang dans ce tissu urbain, voilà un but !
J'ai une autre très grande et très ancienne complicité avec le Théâtre de La Bastille, dont j'ai d'ailleurs été conseiller artistique pendant deux saisons, et où je joue beaucoup de mes spectacles.
Depuis plus de trente ans que je suis metteur en scène et auteur, jamais l'envie de diriger un théâtre ne m'est venue. Je suis plutôt nomade de tempérament. Je n'ai jamais voulu être encombré par la fonction directoriale au détriment de mon travail artistique. »

Jean-Michel Rabeux

Spectacles depuis 2000

2015/ La Belle au bois dormant de Jean-Michel Rabeux d'après Charles Perrault
2014/ Au Bord de Claudine Galea
2013/ Les Fureurs d'Ostrowsky de Gilles Ostrowsky et Jean-Michel Rabeux
2013/ La Petite Soldate américaine de Jean-Michel Rabeux
2013/ R&J Tragedy de Jean-Michel Rabeux
2012/ Peau d'âne de Jean-Michel Rabeux d'après Charles Perrault
2012/ Les Quatre Jumelles de Copi
2011/ La Nuit des rois de William Shakespeare
2010/ La Nuit des fous d’après La Nuit des rois de William Shakespeare
2010/ La Barbe bleue de Jean-Michel Rabeux, d’après Charles Perrault
2009/ Le Cauchemar de Jean-Michel Rabeux
2009/ Le Corps furieux, spectacle sans texte
2008/ Onanisme avec troubles nerveux chez deux petites filles (reprise) d’après le Dr Zambaco
2007/ Le Songe d’une nuit d’été d’après William Shakespeare
2007/ Le Songe de Juliette d’après William Shakespeare, mise scène Sophie Rousseau
2005/ Le Sang des Atrides d’après Eschyle
2005/ Emmène-moi au bout du monde… ! de Blaise Cendrars
2004/ Feu l’amour avec trois pièces de Georges Feydeau
(On purge bébé, Léonie est en avance, Hortense a dit « j’m’en fous »)
2004/ Ne te promène donc pas toute nue de Georges Feydeau
2003/ Déshabillages (comédie mortelle) de Jean-Michel Rabeux
2002/ L’homosexuel ou la difficulté de s’exprimer de Copi
2001/ Arlequin poli par l’amour de Marivaux (mis en scène avec Sylvie Reteuna)
2000/ Le Labyrinthe, spectacle sans texte (mis en scène avec Sylvie Reteuna)

Adaptations

2010/ La Nuit des rois d’après William Shakespeare
2007/ Roméo et Juliette d’après William Shakespeare
2007/ Le Songe d’une nuit d’été d’après William Shakespeare
2006/ Le Roi Lear d’après William Shakespeare
2005/ Le Sang des Atrides d’après L’Orestie d’Eschyle

Textes

2009/ Le Cauchemar
2003/ Déshabillages (comédie mortelle)
1997/ Nous nous aimons tellement
1996/ L’Indien
1995/ Médée
1991/ Légèrement sanglant
1988/ L’Éloge de la pornographie

Textes publiés

2010/ La Barbe bleue, L’avant-scène théâtre
2008/ Les Nudités des filles, éditions du Rouergue
2002/ Les Charmilles et les morts, éditions du Rouergue
2002/ Le Ventre, les solitaires intempestifs
1984/ Déshabillages, L’avant-scène théâtre

imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Déjà abonné, Je me connecte Voir un exemple Je m'abonne

Ces documents sont à votre disposition pour un usage privé.
Si vous souhaitez utiliser des contenus, vous devez prendre contact avec la structure ou l'auteur qui a mis à disposition le document pour en vérifier les conditions d'utilisation.