Photo de Jean-Luc Lagarce

Jean-Luc Lagarce

France – 1957 - 1995

Suivre aussi Jean-Luc Lagarce sur :

Ajoutez un lien vers twitter, linkedin, instagram

Enfance et adolescence

1957-1975

Jean-Luc Lagarce est né le 14 février à Héricourt, Haute-Saône. Côté paternel comme côté maternel, la famille est originaire de cette région de tradition protestante. Jean-Luc est l’aîné de trois enfants. Un frère, Francis (né en 1958), une sœur, Patricia (née en 1965).

La maison de Valentigney

Après la naissance du troisième enfant, la famille s’installe en 1965 sur les hauteurs de Valentigney, bourgade du pays de Montbéliard (Doubs), dans une modeste maison construite par les grands-parents maternels. Les parents sont ouvriers aux usines Peugeot dont Valentigney est l’un des fiefs.

Scolarité (primaire, collège, lycée) à Valentigney. Catéchisme, camps d’Eclaireurs (premiers émois homosexuels), vacances chez les grands-parents. « Bande des huit » (copains et copines) dont il est la figure dominante et à laquelle appartiennent Pascale Vurpillot, qui deviendra l’administratrice de la future Roulotte, ainsi que Dominique, un ami qui ne quittera jamais la région et auquel Lagarce écrira des centaines de lettres.

Un poème dédié à sa mère, primé lors d’un concours à l’échelon départemental. Dimanches en famille : les escargots de sa mère qu’il appelle « mère », pique-nique les beaux jours, restaurant parfois.

Sa toute première pièce

En classe de quatrième son professeur de latin-français, Mme Faivre, initie les élèves au théâtre. Pour sa classe, il écrit sa toute première pièce (perdue à ce jour), s’inspirant du seul modèle qu’il connaît alors : l’émission de télévision « Au théâtre ce soir », consacrée au théâtre de boulevard, mettant en scène des acteurs qui ont de « l’abattage » comme Jacqueline Maillan.

Un choc théâtral

Au retour du lycée, dans la chambre qu’il partage avec son frère, écrit en secret des nouvelles, un roman envoyé à Gallimard (refusé). Premières amourettes féminines. Lit déjà énormément. Lors d’une sortie au théâtre organisée par le lycée, voit Sarcelles-sur-mer de et par Jean-Pierre Bisson et sa troupe, à Sochaux. Cela se passe dans une cité, le langage est cru, ça hurle, ça chante. Un choc. Il comprend que le théâtre est un vaste monde. Et puis il y a la littérature et le cinéma. Le lycée organise un ciné-club. Plus tard il se souviendra que le premier film qu’il ait vu seul enfant s’appelait La Mélodie du bonheur.

Bac philosophie.


imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Déjà abonné, Je me connecte Voir un exemple Je m'abonne

Ces documents sont à votre disposition pour un usage privé.
Si vous souhaitez utiliser des contenus, vous devez prendre contact avec la structure ou l'auteur qui a mis à disposition le document pour en vérifier les conditions d'utilisation.