theatre-contemporain.net

Photo de Jean-Louis Hourdin

Jean-Louis Hourdin

France – Né(e) en 1944

Voir aussi : Grat - Compagnie Jean-Louis Hourdin

Présentation

Ancien élève de l'Ecole du Théâtre National de Strasbourg.

De 1969 à 1975, il travaille en tant que comédien avec Hubert Gignoux, Pierre-Etienne Heymann, André Steiger, Gaston Jung et Robert Gironès. Il fait partie de la Cie Vincent- Jourdheuil et de la Cie Peter Brook.

De 1976 à 1978, il enseigne à l'Ecole du T.N.S. En 1976, en tant que metteur en scène. Il fonde avec Arlette Chosson le Groupe Régional d'Action Théâtrale (GRAT) et en 1979, avec Olivier Perrier et Jean-Paul Wenzel, LES FEDERES. Depuis 1976, le GRAT a créé plus de trente spectacles présentés au Festival d'Avignon, à Paris, dans toute la France et à l'étranger.

On reconnaît, à travers ses très nombreuses mises en scène, des auteurs de prédilection : BÜCHNER (« Léonce et Léna », « La mort de Danton », « Woyzeck », « Casimir et Caroline »), SCHNITZLER (« La Ronde »), SHAKESPEARE (« Le songe d’une nuit d’été », « La Tempête ») et Marlowe (« Tamerlan ») ou encore LORCA (« Sans Titre » en 1993).

Très attaché aux auteurs contemporains, il monte les textes de FASSBINDER (« Liberté à Brême »), MICHEL DEUTSCH (« Coups de foudre »), EUGENE DURIF (« La maison du peuple » et « Même pas mort »), EVELYNE PIEILLER (« A l’aventure »), et SLIMANE BENAÏSSA (« Les fils de l’amertume » co-mis en scène avec l'auteur). Il adapte également des textes d’ALBERT COHEN (« Le monde d’Albert Cohen », « Des babouins et des hommes », « Le livre de ma mère »).

Il cultive tout particulièrement l’art de la création collective et l’esprit du cabaret politique : « Le Théâtre ambulant Chopalovitch » de LIOUBOMIR SIMOVITCH ; « Cabarets satiriques » composés à partir de textes de DARIO FO, FRANCA RAME, KARL VALENTIN, MICHEL DEUTCH (« Tout ça, c’est une destinée normale », « Ca respire encore », « Ca respire toujours », « Farces) ; des créations collectives qu’il concocte avec Olivier Perrier et Jean-Paul Wenzel (« Honte à l’humanité ») et des montage de textes à partir de rencontres et d'entretiens avec la population de Cluny (« Gens de Cluny, légendes »).

Une de ses dernières créations, « Veillons et armons nous en pensée » en 2006, a été écrite à partir du « Manifeste du Parti Communiste » de MARX et ENGEL, de BRECHT, de BÜCHNER.

Toujours en 2006, il met en scène « Boby dit » à partir de textes de BOBY LAPOINTE, LOUIS ARTI et « Les Passions » de FEDERICO GARCIA LORCA, DARIO FO, FEDERICO FELLINI. Suivent en 2007, « Fracas » (textes de PIERRE HENRI) et « Une confrérie de farceurs » (BERNARD FAIVRE) puis en 2008, « Copeau » montage de textes de JACQUES COPEAU.