theatre-contemporain.net artcena.fr

Photo de Jean-Charles Mouveaux

Jean-Charles Mouveaux

France

Dernières critiques

Image de Juste la fin du monde

Revue Etudes

vendredi 14 avril 2023

D'un frère l'autre

Par Yvon Le Scanff

On y retrouve assez fidèlement ce qui peut faire le charme de l’écriture de Lagarce : le conflit familial, l’aveu impossible, le discours qui dit autant qu’il biffe ce qu’il dit, les conversations en guise d’actions qui ne mènent à rien ou à un presque rien moléculaire; en bref, le drame de la parole. Cependant, le sens de cette mise en scène réside bien plutôt dans la direction qu'il donne au drame: du fils retrouvé au fils délaissé....

Lire l'article sur Revue Etudes

Image de Juste la fin du monde

Ici Beyrouth

mardi 28 février 2023

«Juste la fin du monde» à Paris

Par Marie-Christine Tayah

Dans une montagne russe de tourbillons émotionnels, la mise en scène de Mouveaux se veut franche, dans une scénographie épurée qui donne entièrement la place aux comédiens. L’audience demeure figée face à une interaction familiale faite de hurlements et de silences où les non-dits pèsent aussi lourd que les monologues et reflètent failles et blessures dans un "prisme familial" émotionnel....

Lire l'article sur Ici Beyrouth

Image de Moi aussi je suis Barbara

Télérama

jeudi 29 décembre 2022

Réadapter une pièce, la réinventer

Par Fabiene Pascaud

Réadapter une pièce, la réinventer : c’est ce qu’ont réussi Pierre Notte et Pauline Chagne avec Moi aussi je suis Barbara, dix-sept ans après le succès de Moi aussi je suis Catherine Deneuve. De la co...

Lire l'article sur Télérama

Image de Moi aussi je suis Barbara

Un fauteuil pour l'orchestre

lundi 19 décembre 2022

Jubilatoire, totalement.

Par Denis Sanglard

Moi aussi je suis Barbara, où l’on retrouve avec délectation l’univers acide à nul autre pareil de Pierre Notte. Ce ton si singulier, cet univers si caustique d’une âpre cruauté sans égale, et drôle, furieusement. Famille dysfonctionnelle, comme toujours faite de solitudes agrippées les unes aux autres, indissociables pourtant. La mère, au centre, ravagée de nostalgie qui ressasse,...

Lire l'article sur Un fauteuil pour l'orchestre

Image de Moi aussi je suis Barbara

Cultures SNES-FSU

dimanche 18 décembre 2022

Une chanteuse et comédienne fabuleuse pour incarner une fille un peu folle qui se sent Barbara

Par Micheline Rousselet

Comment échapper à la médiocrité du quotidien d’une famille complètement déjantée ? Geneviève a décidé, elle est Barbara. Il faut dire qu’avec un père parti sans rien dire, une sœur qui se scarifie dès qu’on la quitte des yeux, un frère mutique et une mère qui passe son temps à cuisiner et tente, sans guère y parvenir à faire preuve d’autorité pour recadrer sa famille, on comprend qu’elle ait cherché sa façon de fuir le désordre familial....

Lire l'article sur Cultures SNES-FSU

Image de Moi aussi je suis Barbara

L'Œil d'Olivier

dimanche 18 décembre 2022

Notre plus belle histoire d’amour, c’est Barbara

Par Marie-Céline Nivière

Après deux festivals Off d’Avignon, Moi aussi je suis Barbara de Pierre Notte et Pauline Chagne, mis en scène par Jean-Charles Mouveaux, arrive enfin à Paris. Ce magnifique spectacle vaut toutes les poudres de perlimpinpin pour soigner le mal de vivre. C’est à deux pas du square des Batignolles, au Studio Hébertot, courez-y....

Lire l'article sur L'Œil d'Olivier

Image de Juste la fin du monde

Théâtre au Vent

jeudi 26 avril 2018

« Juste la fin du monde » : Une promesse de rêverie

Par Evelyne Trân

« Juste la fin du monde » le titre de la pièce à lui seul est une promesse de rêverie. Juste une exclamation,un petit ouf du cœur qui s’échappe de la poitrine après un long silence, une méditation, une traversée du désert ou d’une foule.

Lire l'article sur Théâtre au Vent

Image de Juste la fin du monde

Journal La Terrasse.fr

lundi 23 avril 2018

Toutes sortes de déflagrations

Par Agnès Santi

Douze ans après l’avoir monté, Jean-Charles Mouveaux revient à cette partition dans une mise en scène finement orchestrée. Avec un beau quintette de comédiens, très précisément désaccordé.

Lire l'article sur Journal La Terrasse.fr

Image de Juste la fin du monde

Journal La Terrasse.fr

mardi 27 mars 2018

Juste la Fin du monde - Entretien

Par Catherine Robert

Jean-Charles Mouveaux a renouvelé sa lecture de Lagarce en reprenant Juste la fin du monde, qu’il interprète avec Vanessa Cailhol, Philippe Calvario, Jil Caplan et Chantal Trichet.

Lire l'article sur Journal La Terrasse.fr

Image de La Chute

THEATRE AU VENT

vendredi 22 septembre 2017

La douleur peut elle se penser elle-même ?

Par Eelyne Trân

De fait, il faudrait faire la part entre ce qui ressort de la mélancolie, une dépression latente du personnage et cette obstination à enfoncer le clou, tel un homme se cognant la tête en hurlant « C’est ma faute, c’est ma faute, ma très grande faute… ».

Lire l'article sur THEATRE AU VENT