theatre-contemporain.net

Photo de Jacques Kraemer

Jacques Kraemer

France – Né(e) en 1938

Présentation

Formé rue Blanche et au Conservatoire National à Paris, Jacques Kraemer, comédien, metteur en scène et auteur, fonde en 1963 le Théâtre Populaire de Lorraine.

En 1982, il quitte le T.P.L. et fonde sa compagnie.
Jusqu’à sa nomination en 1993, à la direction du Théâtre de Chartres, il met en scène et crée chaque année une nouvelle pièce alternant des oeuvres dont il est l’auteur et des oeuvres classiques ou contemporaines: La Fille infortunée de Diderot (Jacques Kraemer), le Rêve de d’Alembert (Diderot), Cage, Face de Carême (Jacques Kraemer), la Force de l’Habitude (Thomas Bernhard), Thomas B (Jacques Kraemer), Un Homme qui savait (Emmanuel Bove), Le Roi Lear (Shakespeare), Il marche et Annabelle et Zina (Christian Rullier), Le Jeu de l’Amour et du Hasard ( Marivaux), L’Eveil des Ténèbres (Joseph Danan).

A partir de 1993, les créations de la Compagnie coproduites par le Théâtre de Chartres se poursuivent, à Chartres, à Paris ou au Festival d’Avignon, en tournées :
Bettine (Musset), Bérénice (Racine), Thomas B. (Jacques Kraemer), La plus forte (Strindberg), Mademoiselle Julie (Strindberg), Pièces de la mer ( O’Neill), Dom Juan (Molière), Le Golem (Jacques Kraemer), Une fête pour Boris (Bernhard), Anne-Marie (Minyana), Le Jeu de l’Amour et du Hasard (Marivaux), Le Home Yid (Jacques Kraemer).

En 2005, il quitte la direction du Théâtre, mais la Compagnie reste implantée à Chartres où il ouvre le Studio des Epars et y poursuit son travail de création avec le diptyque Michel Vinaver : Dissident, il va sans dire et Nina, c’est autre chose, Agatha de Marguerite Duras, Phèdre /Jouvet/ Delbo. 39/45, Agnès 68 de Jacques Kraemer, Il aurait suffi de Pauline Sales et Samira Bellil et Boris Vian (L’Arrache-Coeur, L’Herbe Rouge, L’Ecume des jours). Sa dernière création est inspirée d’Eschyle : Prométhée 2071 qu’il joue aux côtés de Roxane Kasperski, Clément Peltier et Pauline Ribat.

Toutes ces créations ont été présentées à Chartres, au Festival d’Avignon, en tournée et pour la plupart, à Paris.

Parallèlement, Jacques Kraemer a enseigné à l’ENSATT, rue Blanche, à l’Université de Strasbourg, à l’Institut d’études théâtrales de Paris III et a animé de nombreux ateliers de formation (Saint Etienne, Marseille, Rouen, dans les lycées de l’agglomération chartraine.