theatre-contemporain.net

Photo de Hervée De Lafond

Hervée De Lafond

France

Présentation

Nait en 1944 au Viet Nam . célibataire sans enfant. Famille aristocratique originaire de Chatellerault. Père militaire, 5 frères et sœurs dont 3 frères officiers dans la « Royale ». Mais très vite elle prend la tangente elle devient éducatrice d’enfants caractériels dans un IMP près de Cergy, puis directrice d’école à Djemilla en Algérie, puis professeur de cinéma à Paris enfin elle rencontre le théâtre en 1967. Christian Dente lui demande d’écrire une pièce pour enfants « Zephyrin, berger de nuages » qui obtient un succès immédiat. Ensuite elle fait ses classes en étant groupie du Théâtre des Ouvrages Contemporains à Vincennes. Elle navigue à tous les postes, lumière, son, costume, maquillage, mise en scène, elle apprend le théâtre sous toutes ses formes. Ce sera sa meilleure école. Elle entre dans la profession comme comédienne au festival d’Avignon dans « Le Roi Nu » d’Evgueni Schwartz, mise en scène de Christian Dente. Elle continue à apprendre avidement tout ce qui touche au théâtre, y compris une faillite (ce ne sera pas la dernière).
Elle est ensuite embauchée comme comédienne dans « L’Avare and Co » mise en scène par Jacques Livchine. Elle est affligée par la pauvreté de la bande son, elle la refait entièrement. Par la suite elle se chargera de toutes les bandes sons du théâtre de l’Unité.
Elle met en scène, seule, trois spectacles pour enfant, au sein du théâtre de l’Unité, « Petit paysage après la pluie » d’après Edgar Poe et Paul Klee, « Vert d’eau » et « Le paquebot d’émail bleu ».
Ensuite elle écrit et met en scène le spectacle intérieur de la 2CV Théâtre qui fera le tour du monde.
A St Quentin en Yvelines, elle pilote son premier grand spectacle « Le plus bel âge de la vie », une scène de 90m d’ouverture, avec 100 comédiens et choristes, des mots, des autos, un scrapper, un hélicoptère et un train de marchandise. Elle devient metteur en scène à part entière. Sa spécialité : les images. A partir de cette date Jacques Livchine et Hervée de Lafond construisent toutes les mises en scène du théâtre de l’Unité ensemble, chacun étant à tour de rôle et selon les cas, le premier pilote ou le second.
Elle réinvente avec Jacques Livchine le théâtre de rue et en retrouve peu à peu toutes les règles ,accumulant échecs et succès qui leur apprennent,par force, ce qu’il faut faire ou ne pas faire dans la rue.
Ils créent ensemble une quantité de spectacles à géométrie variable qu’ils jouent dans le monde entier,tout en continuant à créer et jouer des spectacles en salle.
Son moteur principal : la haine des vies gâchées.
Prix des arts de la rue 2011 (Société des Auteurs)

Masquer la bannière