Pas de photographie de cet auteur ajoutez la photo

Guy Régis Junior

Haïti

Voir aussi : Festival Quatre Chemins

Suivre aussi Guy Régis Junior sur :

Ajoutez un lien vers site personnel, twitter, linkedin, instagram

Dernières critiques

Image de Reconstruction(s)

Profession Spectacle

lundi 29 octobre 2018

Sous la bouffonnerie, l’inertie coupable des gouvernants

Par Frédéric Dieu

« Bouffonnerie interactive », c’est le sous-titre donné par Guy Régis Jr, auteur dramatique, romancier et metteur en scène haïtien, à sa nouvelle pièce "Reconstruction(s)". Ce sous-titre désigne tout ensemble un ton, un genre et une mise en scène. Le ton de la pièce est volontiers léger et loufoque ; le lecteur-spectateur se coule d’abord aisément dans tant de légèreté, dans cette ironie presque tendre......

Lire l'article sur Profession Spectacle

Image de L'Acte inconnu (spécial bac)

Théâtre au Vent

samedi 21 mai 2016

Parler avant de penser

Par Evelyne Trân

Des hommes qui se retrouveraient tout seuls avec des mots pour brailler leur existence, parce qu’après tout le fait de parler c’est ce qui différencie l’homme de l’animal.A moins que l’humain ne soit simplement un animal qui parle….

Lire l'article sur Théâtre au Vent

Image de L'Acte inconnu (spécial bac)

Regarts

lundi 18 avril 2016

Un sens très fort de l’oralité

Par Frédéric Manzini

Quand Novarina fait l’expérience d’une collaboration avec une compagnie de Port-au-Prince, le tout dans le cadre de la Maison des Métallos, dans la rue Jean-Pierre Timbaud, à quoi pouvait-on s’attendre ? À une belle rencontre. Entre la langue truculente du dramaturge et le jeu de comédiens qui ont un sens du spectacle qu’on n’a pas l’habitude de voir sous nos cieux, l’alchimie fonctionne remarquablement bien. « Ces acteurs haïtiens ont un sens...

Lire l'article sur Regarts

Image de L'Acte inconnu (spécial bac)

Regarts

lundi 18 avril 2016

Un sens très fort de l’oralité

Par Frédéric Manzini

Quand Novarina fait l’expérience d’une collaboration avec une compagnie de Port-au-Prince, le tout dans le cadre de la Maison des Métallos, dans la rue Jean-Pierre Timbaud, à quoi pouvait-on s’attendre ? À une belle rencontre. Entre la langue truculente du dramaturge et le jeu de comédiens qui ont un sens du spectacle qu’on n’a pas l’habitude de voir sous nos cieux, l’alchimie fonctionne remarquablement bien. « Ces acteurs haïtiens ont un sens...

Lire l'article sur Regarts