Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Pas de photographie de cet auteur ajoutez la photo

Gumersindo Puche

Espagne – Né(e) en 1973

Dernières critiques

Image de Liebestod

La Parafe

vendredi 18 novembre 2022

Sacrifice de l'artiste

Par Floriane Toussaint

La tournée de Liebestod, après sa présentation au Festival d’Avignon l’année dernière, est un événement attendu depuis de long mois. Les quelques dates prévues à Paris sont prises d’assaut, certains quêtent des places à l’entrée du théâtre, avec la ferveur des croyants, désireux de retrouver la grande prêtresse Angélica Liddell, autrice, metteuse en scène, actrice et performeuse de ses spectacles. L’artiste espagnole, régulièrement accueillie en...

Lire l'article sur La Parafe

Image de Liebestod

Toutelaculture

mardi 15 novembre 2022

Angélica Liddell en grande forme à l'Odéon

Par David Rofé-Sarfati

À l'Odéon - théâtre de l'Europe, l'autrice espagnole Angélica Liddell, inspirée par la figure du torero Juan Belmonte, livre un spectacle global, une messe à nos vies et à l'amour....

Lire l'article sur Toutelaculture

Image de Liebestod

Froggydelight

dimanche 13 novembre 2022

Performance individuelle, auto-centrée et cathartique

Par MM

Dès ses premières créations au début des années 1990, l'auteure, comédienne et metteuse en scène espagnole Angélica Liddell a affirmé et posé sa doxa relatives à ses enjeux théâtraux et ses tropismes formels....

Lire l'article sur Froggydelight

Image de Liebestod

Arts Mouvants

vendredi 11 novembre 2022

Une confession intime et troublante

Par Sophie Trommelen

Angélica Liddell compose avec Liebestod, L'odeur du sang ne me quitte pas des yeux - Juan Belmonte- Histoire(s) du théâtre III, une confession intime et troublante. S'inspirant de Liebestod, l'air final de l’Opéra de Wagner Tristan et Iseut, de la phrase obsédante de Francis Bacon El Olor a sangre no se me quita de los ojos et du mysticisme du toreo Juan Belmonte dont la violence de l'art se fait l'illustration scénique la plus...

Lire l'article sur Arts Mouvants

Image de Liebestod

DIACRITIK

mercredi 09 novembre 2022

Liebestod d’Angélica Liddell : La bête à ses démons, une déclaration. Sa déclaration

Par Delphine Urban

Créé en juillet 21 au Festival d’Avignon, Liebestod constitue le premier volet d’un diptyque somptueux éprouvant la splendeur de l’amour à l’aune de la souffrance....

Lire l'article sur DIACRITIK

Image de Liebestod

mouvement

lundi 31 octobre 2022

Angélica Liddell, sainte criminelle

Par Aïnhoa Jean-Calmettes & Jean-Roch de Logivière

Elle fournit sa dose de frissons à la bourgeoisie en mal de sensations fortes et hérisse les partisans d’un théâtre autrement politique, qui n’hésitent pas à la taxer de réac. Depuis sa découverte à Avignon, en 2010, Angélica Liddell s’est néanmoins imposée comme une auteure et metteure en scène incontournable. Touchée par la grâce ou par la folie ? Profondément sincère ou frôlant sa propre caricature ? Provocatrice ou martyre en transe ? Si ces...

Lire l'article sur mouvement

Image de Liebestod

Journal La Terrasse

mardi 25 octobre 2022

Liebestod d'Angelica Liddell - Entretien

Par Eric Demey

Angelica Liddell est de retour avec un spectacle inspiré par Wagner et un célèbre torero espagnol, Juan Belmonte...

Lire l'article sur Journal La Terrasse

Image de Liebestod

Diacritik

lundi 13 décembre 2021

La bête à ses démons, une déclaration. Sa déclaration

Par Delphine Urban

Créé en juillet 21 au Festival d’Avignon, Liebestod constitue le premier volet d’un diptyque somptueux éprouvant la splendeur de l’amour à l’aune de la souffrance....

Lire l'article sur Diacritik

Image de Liebestod

Magcentre

dimanche 12 décembre 2021

“Liebestod”, Angélica Liddell de retour au CDN d’Orléans

Par Bernard Thinat

L’artiste espagnole nous revient avec ses états d’âmes, ses souffrances, ses angoisses, son regard sur le monde, dans une performance toujours grandiose, tenant la scène durant près de deux heures, provoquant son public en l’aimant tout autant. Un grand moment de spectacle vivant, qu’on aime ou qu’on n’aime pas. Le public applaudit....

Lire l'article sur Magcentre

Image de Liebestod

regards.fr

mercredi 14 juillet 2021

« Liebestod » : au théâtre aussi, choisir son camp

Par Pablo Pillaud-Vivien

Pourquoi Angelica Liddell n’est-elle pas déjà morte ? Depuis une dizaine d’années qu’elle arpente les scènes mondiales à déverser sa bile volubile sur un public qui en redemande, il n’est pas un spectacle où sa misanthropie ne lui fait souhaiter sa mort dans les plus atroces souffrances. Seulement, la revoilà à chaque fois avec...

Lire l'article sur regards.fr