Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Pas de photographie de cet auteur ajoutez la photo

Gumersindo Puche

Espagne – Né(e) en 1973

Dernières critiques

Image de Liebestod

Le Bruit du off tribune

mercredi 14 juillet 2021

La maestra Angélica Liddell torée comme une reine

Par Marc Roudier

Plantée au milieu de son arène ocre, couleur de sable et d’or, voici la maestra Angélica Liddell qui s’apprête à toréer son public sans pitié....

Lire l'article sur Le Bruit du off tribune

Image de Liebestod

France 24

lundi 12 juillet 2021

Angélica Liddell, l'électrochoc du Festival d'Avignon

Par AFP

Les spectacles d'Angélica Liddell dérangent souvent. Mais la dernière performance de l'artiste espagnole au Festival d'Avignon a ébranlé le public tant elle a poussé à l'extrême, en images et en paroles, l'expression de son mal-être et mal d'amour....

Lire l'article sur France 24

Image de Liebestod

Le Monde.fr

lundi 12 juillet 2021

Au Festival d’Avignon, Angélica Liddell rate sa cible avec « Liebestod… »

Par Fabienne Darge

Inspirée par la figure du torero Juan Belmonte, la performeuse et metteuse en scène espagnole livre un spectacle inégal. Alors, pour ou contre Angélica ? La question vous est posée vingt fois par jour, dans les rues d’Avignon....

Lire l'article sur Le Monde.fr

Image de Liebestod

Libération

lundi 12 juillet 2021

Entretien avec Angélica Liddell : «Je suis un médium»

Par Anne Diatkine

Rencontre exclusive et chaleureuse avec la très intense et intègre créatrice de «Liebestod», qui transcende sur scène son désir de mort et sacrifie les convenances à l’autel de son art....

Lire l'article sur Libération

Image de Liebestod

Salzburger Nachrichten

dimanche 11 juillet 2021

"Liebestod" als Performance mit Hang zum Extremen in Avignon

Par Jörn Florian Fuchs

Ein Schrei gegen sich, das Publikum und die (Kunst-)Welt: Angélica Liddell beim Avignon-Festival....

Lire l'article sur Salzburger Nachrichten

Image de Liebestod

Alchimie du verbe

dimanche 11 juillet 2021

Un spectacle qui nous envahit

Par Raphaël Baptiste

Elle nous parle, elle titube d'ivresse et de désir, sa voix s'adonne à la mélancolie et à la fureur ; elle parle à tout ce qui en nous est sans cesse retenu, taiseux, médiocre : elle nous apprend l'humilité et la terreur....

Lire l'article sur Alchimie du verbe

Image de Liebestod

Télérama

dimanche 11 juillet 2021

Angélica Liddell, à l’amour et à la mort

Par Emmanuelle Bouchez

Enfin l’œuvre qu’on attendait pour bousculer cette 75e édition du Festival d’Avignon. Dans son dernier opus, “Liebestod”, l’artiste espagnole Angélica Liddell remonte aux sources de son théâtre dans un rodéo tauromachique avec elle-même…...

Lire l'article sur Télérama

Image de Liebestod

L'Oeil d'Olivier

samedi 10 juillet 2021

Angélica Liddell, magistralement hors contrôle à Avignon

Par Olivier Frégaville-Gratian d’Amore

Au Festival d'Avignon, l'irrévérencieuse Angélica Liddell emporte tout sur son passage. Que du bonheur !...

Lire l'article sur L'Oeil d'Olivier

Image de Liebestod

Le journal d'Armelle Heliot

samedi 10 juillet 2021

Avignon, enfin Liddell vint

Par Armelle Heliot

Dans un univers lénifiant, elle introduit les cris d’une femme souffrante et très en colère. Elle exagère, sans doute. Mais au moins elle dérange. Jamais on n’oubliera la longue nuit de La Casa de la fuerza qui, en 2009, révéla Angélica Liddell au public d’Avignon. On l’a revue très souvent depuis, au festival comme à…...

Lire l'article sur Le journal d'Armelle Heliot

Image de Liebestod

Les Echos

samedi 10 juillet 2021

Angélica Liddell, l'amour à mort

Par Philippe Chevilley

L'artiste espagnole fait un retour en force au Festival d'Avignon avec « Liebestod ». Un manifeste artistique violemment amoureux où elle est à la fois torera et taureau, Tristan et Yseut, Dieu et diable. Des images et des musiques sublimes, un propos qui secoue et provoque… Angélica Liddell ne fait plus du théâtre, elle est théâtre....

Lire l'article sur Les Echos